La moitié des Francilens rêvent de province... mais pas de Franche-Comté !

Publié le 16/10/2012 - 22:53
Mis à jour le 17/10/2012 - 14:47

Sur 54 % des Franciliens qui envisagent de quitter la région parisienne pour vivre et travailler en province, moins de 3 % d'entre eux souhaiteraient s'installer en en Franche-Comté. En revanche, la moitié des "candidats" se projettent dans une petite ou moyenne ville de moins de 100 000 habitants. 

telechargement_photo6.jpg
©

Orig!nale indifférence…

PUBLICITÉ

Notre Originale Franche-Comté a du pain sur la planche ! Et ce ne sont pas les récentes campagne de communication qui vont en quelques mois inverser la tendance. En effet, notre région ne fait pas vraiment rêver les 54% des habitant d'Ile de France qui souhaitent un jour quitter la sacro-sainte capitale. Si plus de la moitié des Franciliens ont envie de partir, 19% des sondés seulement se disent certains de mener ce projet à bien. L'envie de partir est plus forte chez les jeunes (25-34 ans), qui sont 69% à en rêver.

 Le Sud et l'Ouest attirent

S'ils quittent Paris, ce serait plus pour le Sud et l'Ouest  selon un sondage CSA pour le salon Provemploi, organisé mardi à Paris pour les personnes désireuses de vivre et travailler en province. La moitié des candidats au départ se projettent dans une ville petite ou de taille moyenne (moins de 100 000 habitants), devant la campagne (26%) ou la grande ville (18%).

La Franche-Comté à la traine avec le Limousin et la Champagne-Ardenne

Les régions du Sud et de l'Ouest sont les plus attractives : 25% aimeraient s'installer en Provence-Alpes-Côte d'Azur, 21% en Bretagne, 19% en Languedoc-Roussillon, 18% en Aquitaine et 15% en Pays-de-la-Loire. Limousin, Franche-Comté et Champagne-Ardenne séduisent moins de 3% des candidats au départ.

Déménager pour un meilleur cadre de vie

L'argument qui fait mouche : la qualité de vie. Près de 7 candidats au départ sur 10 (68%) sont d'abord motivés par la volonté de trouver un cadre de vie plus agréable, devant le coût de la vie (41%), le "ras-le-bol" de l'agitation parisienne (38%), le souhait de devenir propriétaire (20%), l'envie de se rapprocher de la famille ou d'amis (19%).

Pour 13%, il s'agit de saisir une opportunité professionnelle. Mais le travail est pour beaucoup un facteur davantage bloquant. La difficulté à trouver un emploi satisfaisant est en effet la première raison qui pourrait les faire renoncer au projet (48%), devant la difficulté du conjoint à suivre (27%), la peur d'être éloigné de sa famille (27%) ou d'avoir moins de choix pour ses loisirs (20%).

Le sondage a été réalisé par internet du 1er au 4 octobre selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon représentatif de 1.030 personnes de plus de 18 ans résidant en Ile-de-France.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Leucémie : 40.000 € de dons pour faire avancer la recherche à Besançon

André Jannet, président de Nausicaa Combat sa Leucémie, a remis le 7 novembre 2019 , un chèque de 40.000 € au professeur Christophe Ferrand (Chef de service à l’INSERM de Besançon) afin de soutenir leur recherche dans le traitement des leucémies. Le nageur de l'extrême Christophe Corne renouvellera sa traversée à la nage du lac Saint-Point le 15 décembre prochain...

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Ce jeudi, Vache de salon revient à Besançon après 30 ans d’absence !

Vache de salon se déroulera du 14 au 17 novembre 2019 au parc des expositions Micropolis à Besançon en parallèle du salon Talents & Saveurs. Plus de 250 vaches montbéliardes et une cinquantaine de chevaux de Trait comtois seront de la partie. De nombreux rendez-vous ouverts au grand public sont à ne pas manquer, en particulier le concours de Montbéliardes le vendredi…

Fromage de Franche-Comté : le cahier des charges Label Rouge de l’Emmental Grand Cru change…

Dans un communiqué du 14 novembre 2019, le syndicat de l'Emmental Grand Cru publie les modifications du cahier des charges de son fromage. Ce nouveau texte a été homologué par le ministère de l'Agriculture par arrêté du 6 novembre 2019 paru au Journal officiel du 14 novembre 2019. Voici les changements…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.82
couvert
le 15/11 à 21h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
94 %

Sondage