Alerte Témoin

La moitié des Francilens rêvent de province... mais pas de Franche-Comté !

Publié le 16/10/2012 - 22:53
Mis à jour le 17/10/2012 - 14:47

Sur 54 % des Franciliens qui envisagent de quitter la région parisienne pour vivre et travailler en province, moins de 3 % d'entre eux souhaiteraient s'installer en en Franche-Comté. En revanche, la moitié des "candidats" se projettent dans une petite ou moyenne ville de moins de 100 000 habitants. 

telechargement_photo6.jpg
©

Orig!nale indifférence…

Notre Originale Franche-Comté a du pain sur la planche ! Et ce ne sont pas les récentes campagne de communication qui vont en quelques mois inverser la tendance. En effet, notre région ne fait pas vraiment rêver les 54% des habitant d'Ile de France qui souhaitent un jour quitter la sacro-sainte capitale. Si plus de la moitié des Franciliens ont envie de partir, 19% des sondés seulement se disent certains de mener ce projet à bien. L'envie de partir est plus forte chez les jeunes (25-34 ans), qui sont 69% à en rêver.

 Le Sud et l'Ouest attirent

S'ils quittent Paris, ce serait plus pour le Sud et l'Ouest  selon un sondage CSA pour le salon Provemploi, organisé mardi à Paris pour les personnes désireuses de vivre et travailler en province. La moitié des candidats au départ se projettent dans une ville petite ou de taille moyenne (moins de 100 000 habitants), devant la campagne (26%) ou la grande ville (18%).

La Franche-Comté à la traine avec le Limousin et la Champagne-Ardenne

Les régions du Sud et de l'Ouest sont les plus attractives : 25% aimeraient s'installer en Provence-Alpes-Côte d'Azur, 21% en Bretagne, 19% en Languedoc-Roussillon, 18% en Aquitaine et 15% en Pays-de-la-Loire. Limousin, Franche-Comté et Champagne-Ardenne séduisent moins de 3% des candidats au départ.

Déménager pour un meilleur cadre de vie

L'argument qui fait mouche : la qualité de vie. Près de 7 candidats au départ sur 10 (68%) sont d'abord motivés par la volonté de trouver un cadre de vie plus agréable, devant le coût de la vie (41%), le "ras-le-bol" de l'agitation parisienne (38%), le souhait de devenir propriétaire (20%), l'envie de se rapprocher de la famille ou d'amis (19%).

Pour 13%, il s'agit de saisir une opportunité professionnelle. Mais le travail est pour beaucoup un facteur davantage bloquant. La difficulté à trouver un emploi satisfaisant est en effet la première raison qui pourrait les faire renoncer au projet (48%), devant la difficulté du conjoint à suivre (27%), la peur d'être éloigné de sa famille (27%) ou d'avoir moins de choix pour ses loisirs (20%).

Le sondage a été réalisé par internet du 1er au 4 octobre selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon représentatif de 1.030 personnes de plus de 18 ans résidant en Ile-de-France.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage : Consommez-vous « local » pour vos courses alimentaires ?

En cette période de crise sanitaire et économique, les Françaises et les Français sont encouragés à s'approvisionner chez des producteurs locaux ou des magasins relayant leurs produits, pour les aider. Et vous, faites-vous vos courses plutôt dans les hyper et supermarchés ou plutôt chez les producteurs locaux ? C'est notre sondage de la semaine...

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Déconfinement : les clubs échangistes considérés comme… des salles de sport par le code du tourisme

Alors que les gérants de discothèques s'arrachent les cheveux parce qu'ils n'ont pas encore le droit de rouvrir leurs portes au public et que leur trésorerie rétrécit de jour en jour dans ce contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les clubs libertins eux, ont pu rouvrir depuis juin dernier parce qu'ils sont considérés comme… des salles de sport. Pourquoi ?

Résidus de pesticides dans l’air en Bourgogne Franche-Comté : « la ville n’échappe pas aux pesticides »

ETUDE • Une campagne nationale de mesures des résidus de pesticides dans l’air a été réalisée en partenariat avec l’Anses, l’Ineris et Atmo France, la fédération des associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air, dont Atmo Bourgogne-Franche-Comté fait partie. Les résultats ont été dévoilés jeudi 2 juillet 2020...

Passation de commandement au 13e régiment du génie à Valdahon

Après deux années à la tête du 13e régiment du génie, le colonel Geoffroy Balsan a rendu son commandement, vendredi 3 juillet 2020, sur la place d’armes du régiment du Valdahon. Lors de la cérémonie militaire présidée par le général de brigade Marc Ollier, commandant la 2e brigade blindée, le commandement du régiment a été transmis au colonel Stéphane Juras.

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.18
    peu nuageux
    le 09/07 à 0h00
    Vent
    1.1 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage