La Nasa dévie un astéroïde de sa trajectoire dans un test de défense de la Terre

Publié le 12/10/2022 - 14:55
Mis à jour le 12/10/2022 - 11:59

"Ce n'est pas Hollywood" mais la Nasa : l'agence spatiale américaine a annoncé mardi 11 octobre avoir réussi à dévier un astéroïde de sa trajectoire en projetant fin septembre un vaisseau de la taille d'un réfrigérateur contre sa surface lors d'une mission test inédite, qui doit permettre à l'humanité d'apprendre à se protéger d'une éventuelle menace future.

Le vaisseau de la mission Dart avait délibérément percuté sa cible, l'astéroïde Dimorphos, qui est le satellite d'un astéroïde plus grand nommé Didymos. L'appareil de la Nasa est parvenu à le déplacer en réduisant son orbite de 32 minutes, a indiqué le chef de l'agence spatiale, Bill Nelson, lors d'une conférence de presse. C'est "un moment décisif pour la défense planétaire, et un moment décisif pour l'humanité", a-t-il salué.

Cela aurait déjà été "considéré comme un énorme succès s'il (le vaisseau) avait seulement réduit l'orbite d'environ 10 minutes. Mais il l'a en fait réduite de 32 minutes", a-t-il ajouté. Avec cette mission, "la Nasa a prouvé que nous étions sérieux en tant que défenseurs de la planète".

"La Nasa essaie d'être prête face à tout ce que l'univers pourrait nous envoyer"

Dimorphos, situé à quelque 11 millions de kilomètres de la Terre au moment de l'impact, mesure environ 160 mètres de diamètre et ne représente aucun danger pour notre planète. Il faisait jusqu'ici le tour de Didymos en 11 heures et 55 minutes, une période raccourcie à 11 heures et 23 minutes, a précisé M. Nelson : "Cela ressemble à un scénario de film. Mais ce n'est pas Hollywood (...). Cette mission montre que la Nasa essaie d'être prête face à tout ce que l'univers pourrait nous envoyer".

Si l'objectif restait relativement modeste comparé aux scénarios catastrophe de films de science-fiction comme "Armageddon", cette mission inédite de "défense planétaire", nommée Dart (fléchette, en anglais), est la première à tester une telle technique. Elle permet à la Nasa de s'entraîner au cas où un astéroïde menacerait un jour de frapper la Terre.

Pour confirmer que la trajectoire de l'astéroïde a bien été altérée, il a fallu attendre que les scientifiques analysent les données de télescopes au sol. Ces derniers ont observé la variation de l'éclat lorsque le petit astéroïde passe devant et derrière le gros. Rapidement après la collision, de premières images - prises par des télescopes au sol et le nano-satellite embarqué pour la mission LICIACube - avaient montré un vaste nuage de poussière autour de Dimorphos, s'étendant sur des milliers de kilomètres.

Puis les télescopes James Webb et Hubble, les plus puissants observatoires spatiaux, ont révélé les vues détaillées de l'impact du vaisseau de la Nasa, montrant notamment le mouvement des éjectas - la matière arrachée à l'astre. Tout fraceci doit permettre de mieux comprendre la composition de Dimorphos, représentatif d'une population d'astéroïdes assez communs, et donc de mesurer l'effet exact que cette technique - dite à impact cinétique - peut avoir sur eux.

Une "forme d'oeuf"

Des images de Dimorphos, prises peu avant l'impact, montrent que sa surface est grise et rocailleuse et qu'il a une forme d'oeuf. Connaître ces détails est important au cas où l'humanité se trouverait un jour obligée de percuter un objet approchant la Terre. Le vaisseau avait voyagé durant dix mois depuis son décollage, en Californie.

Près de 30.000 astéroïdes de toutes tailles ont été catalogués dans les environs de la Terre (on les appelle des géocroiseurs, c'est-à-dire que leur orbite croise celle de notre planète). Aujourd'hui, aucun de ces astéroïdes connus ne menace notre planète pour les 100 prochaines années. Sauf qu'ils ne sont pas encore tous recensés. Ceux d'un kilomètre et plus ont quasiment tous été repérés, selon les scientifiques. Mais ils estiment n'avoir connaissance que de 40% des astéroïdes mesurant 140 mètres et plus - ceux capables de dévaster une région entière.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Chasse aux cervidés : six infractions lors d’un contrôle de chasseurs en Haute-Saône

A l’approche de la date de fermeture de la chasse aux cervidés, les services de la Gendarmerie nationale, de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et de l’Office National des Forêts (ONF) ont réalisé un contrôle de chasse conjoint le 28 janvier 2024, au nord des cantons de Jussey et de Port-Sur-Saône.

Non, les bouteilles de gaz ne se jettent ni dans le bac gris, ni dans le jaune et encore moins dans la nature…

Afin de promouvoir le réemploi des bouteilles de gaz propane et butane, mais aussi de réduire le risque d'explosion, le Sybert, Syndicat mixte de Besançon et sa région pour le traitement des déchets, souhaite rappeler, dans un communiqué du 20 février 2024, les consignes de recyclage aux usagers.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.65
légère pluie
le 23/02 à 0h00
Vent
6.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
88 %