La Nièvre alerte sur la "situation tragique" des mineurs étrangers devenus majeurs

Publié le 30/01/2020 - 11:03
Mis à jour le 30/01/2020 - 11:03

Le président du Conseil départemental de la Nièvre Alain Lassus (PS) a alerté ce mercredi 30 janvier 2020 dans une lettre au président Emmanuel Macron sur la "situation tragique" des mineurs étrangers non-accompagnés devenus majeurs qui n'obtiennent "plus, ou quasiment plus" de permis de séjour.

"Depuis quelques mois, quand ces jeunes arrivent à la période charnière du passage à la majorité, je constate qu'il n'y a plus, ou quasiment plus, de délivrance de permis de séjour", écrit M. Lassus, qui dénonce une "situation tragique" alors que "l'immense majorité de ces enfants est bien intégrée".

L'élu annonce, dans ce courrier également envoyé à la presse, qu'il conditionnera "à partir du deuxième trimestre" la prise en charge de ces mineurs par l'Aide sociale à l'enfance de la Nièvre à l'engagement des services de l'Etat que ces enfants pourront rester dans la Nièvre une fois majeurs.

"On me demande de prendre en charge les enfants. Vous connaissez tous les risques qu'ils ont pris pour arriver chez nous et ils savent maintenant qu'à leur majorité ils auront 90% de risques d'être reconduits quelque part ou de retourner à la clandestinité", dénonce-t-il.

"Je ne peux pas être le tuteur de jeunes (...) qui savent qu'ils retourneront à l'enfer dont nous avons pu les épargner quelques courtes années mais qu'ils n'ont jamais oublié", poursuit l'élu.

Selon les chiffres du département, sur 23 jeunes étrangers ayant atteint la majorité en 2019, 18 se sont vus notifier une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), 4 sont en attente et un seul a été autorisé à rester en France.

"La Nièvre compte 207.000 habitants. Elle est en déprise démographique et ne ressent absolument pas cette idée +de grand remplacement+ qui alimente les colères et les haines", fait valoir Alain Lassus.

Fin 2018, plus de 40.000 mineurs étrangers non-accompagnés (MNA), des jeunes hommes à 95%, étaient pris en charge par les départements, pour un coût de 2 milliards d'euros, selon un document transmis par l'Assemblée des départements de France, qui souligne que ce chiffre a triplé entre 2016 et 2018.

"Les Départements prennent en charge les mineurs étrangers jusqu'à leur majorité et souvent au-delà: environ 8.000 contrats ont été signés avec des jeunes majeurs (ex-MNA) au cours de l'année 2018", précise ce document.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

VNF met en garde contre les dangers de la baignade dans les fleuves, canaux et rivières

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et, sauf exceptions, interdite, alerte les Voies navigables de France (VNF) ce jeudi 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

Coup de balai sur les déchets dangereux des entreprises de Bourgogne Franche-Comté

Les Chambres de Métiers et de l'Artisanat organisent chaque année une opération d’élimination de déchets dangereux à destination des entreprises qui produisent des Déchets Toxiques en Quantités Dispersées (déchets de peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…). En 2021, l'opération se déroulera du 21 au 25 juin dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté.

Tentative d’enlèvement d’enfant à Montceau-les-Mines : la préfecture confirme « une fausse information »

Une rumeur circule actuellement sur les réseaux sociaux relative à la présence d’un individu qui tenterait d’enlever des enfants aux alentours d’une école à Montceau- les-Mines. Ce mercredi 16 juin, la préfecture de Saône-et-Loire dément cette information et invite les internautes à vérifier les informations avant de les relayer sur les réseaux sociaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.36
peu nuageux
le 18/06 à 15h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
14 %

Sondage