La Région mise en cause par la chambre des comptes ?

Publié le 04/06/2008 - 21:42
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:30

Selon le rapport de la chambre régionale des comptes, dont L’Est Républicain a révélé quelques passages dans son édition de mardi, le conseil régional devrait faire preuve de plus de discernement dans sa gestion. Raymond Forni (PS), comme Jean-François Humbert (UMP) sont visés par les constats des magistrats.

1212562516_conseil-regional-001.jpg
L'achat des locaux de la rue de Pontarlier est un sujet récurrent lors des assemblées plénières... (photo©carvy)
PUBLICITÉ

Avant d’être définitif, ce rapport devra être commenté par Jean-François Humbert, président UMP du conseil régional de 1998 à 2004 et par Marie-Guite Dufay présidente PS depuis le décès de Raymond Forni en début d’année.

C’est dans la rubrique « fonctionnement de l’institution et des services » que le magistrat instructeur a trouvé le plus d’anomalies. Il s’interroge sur les primes d’habillement, les dépenses liées aux invitations, le prix des cadeaux de fin d’année, la gratuité des boissons chaudes (120 000 euros en 5 ans), le coût de la cérémonie des vœux, presque 50 000 euros en 2007 à la Saline… Cela correspond-il à une utilisation économe des deniers publics, s’interroge la chambre des comptes.

Certaines formations sont également pointées du doigt. Que penser de cette session organisée dans « un château » pour six agents  ou de cet accompagnement offert à un cadre de direction à hauteur de 18 000 euros ?

Jean-François Humbert est plus particulièrement mis en cause pour l’achat de locaux dans la rue de Pontarlier. Sujet récurrent à 350 000 euros qui empoisonne les relations entre droite et gauche depuis des années. Selon L’Est Républicain, « on en retiendra juste que le rapport reprend l’essentiel des critiques formulées par Raymond Forni ».

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.75
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1017.89 hPa
Humidité
59 %

Sondage