Retour de la semaine de quatre jours à Besançon ? Une consultation est prévue en fin d'année

Publié le 04/09/2017 - 12:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:06

Avec la rentrée 2017, c'est la question de la semaine de quatre jours qui revient progressivement sur la scène des débats publics. Que va-t-il advenir des écoles de Besançon pour la rentrée 2018 ? Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire et délégué à l'éducation nous donne plus de détails...

 ©
©

"C’est une question de société complexe qui mérite que l’on fasse une sorte de référendum. Ce n’est pas un référendum au sens du code électoral, parce qu’on ne peut répondre que par oui ou par non dans un référendum", explique Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire de Besançon délégué à l'éducation. 

La question semble être "subtile" pour le délégué à l'éducation. La question posée serait donc la suivante :  Êtes-vous pour le retour à quatre jours ? Si non, préférez-vous les cours le mercredi matin ou le samedi matin ?

Pourquoi une consultation et non un référendum ?

Le code électoral impose de ne poser qu’une question. "Tout le monde sera consulté, pas simplement les parents et les enseignants mais toute la société bisontine", explique Yves-Michel Dahoui. La question sera discutée fin septembre aux municipalités. 

"Ce qui n’est pas possible avec un référendum, c’est questionner les parents d’origines étrangères, qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Ils ont le droit de donner leur avis car leurs enfants sont scolarisés ainsi que les personnes de l’agglomération, d'où la consultation", précise le délégué à l'éducation.

La question concernera également les demandes associatives, sportives, culturelles car cela "impacte la vie, les relations au travail. C’est une grande ambition démocratique qui sera précédée d’un colloque d’informations pour que chacun puisse prendre sa décision lors du vote en toute connaissance de cause", conclut le délégué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Crise sanitaire, salaires des profs… : plus de 200 manifestants devant le rectorat de Besançon

À l'appel d'une intersyndicale composée notamment de la FSU, de la CGT et de FO, les personnels de l'éducation nationale sont appelés à faire grève mardi pour faire entendre leur voix, à la veille d'un possible reconfinement. Ils étaient plus de 200 devant le rectorat de Besançon, principalement des enseignants et quelques lycéens.

Cantines à Besançon : les enfants mangeront chaque jour à la même table

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Une nouvelle formation pour devenir professeur des écoles

Face à la demande croissante de néo-bacheliers souhaitant se préparer au métier de professeur des écoles, l'université de Franche-Comté (avec son INSPÉ, Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation), le rectorat et les services académiques, proposeront un parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) sur le site de Belfort dès la rentrée 2021.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.84
couvert
le 26/01 à 15h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
57 %

Sondage