Retour de la semaine de quatre jours à Besançon ? Une consultation est prévue en fin d'année

Publié le 04/09/2017 - 12:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:06

Avec la rentrée 2017, c'est la question de la semaine de quatre jours qui revient progressivement sur la scène des débats publics. Que va-t-il advenir des écoles de Besançon pour la rentrée 2018 ? Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire et délégué à l'éducation nous donne plus de détails...

1-dsc_6993.jpg
Yves-Michel Dahoui ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« C’est une question de société complexe qui mérite que l’on fasse une sorte de référendum. Ce n’est pas un référendum au sens du code électoral, parce qu’on ne peut répondre que par oui ou par non dans un référendum », explique Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire de Besançon délégué à l’éducation. 

La question semble être « subtile » pour le délégué à l’éducation. La question posée serait donc la suivante :  Êtes-vous pour le retour à quatre jours ? Si non, préférez-vous les cours le mercredi matin ou le samedi matin ?

Pourquoi une consultation et non un référendum ?

Le code électoral impose de ne poser qu’une question. « Tout le monde sera consulté, pas simplement les parents et les enseignants mais toute la société bisontine », explique Yves-Michel Dahoui. La question sera discutée fin septembre aux municipalités. 

« Ce qui n’est pas possible avec un référendum, c’est questionner les parents d’origines étrangères, qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Ils ont le droit de donner leur avis car leurs enfants sont scolarisés ainsi que les personnes de l’agglomération, d’où la consultation », précise le délégué à l’éducation.

La question concernera également les demandes associatives, sportives, culturelles car cela « impacte la vie, les relations au travail. C’est une grande ambition démocratique qui sera précédée d’un colloque d’informations pour que chacun puisse prendre sa décision lors du vote en toute connaissance de cause », conclut le délégué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.91
légère pluie
le 18/10 à 0h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.45 hPa
Humidité
96 %

Sondage