La SNCF innove : nouveaux trains inOUI, accès au wifi…

Publié le 01/06/2017 - 11:33
Mis à jour le 02/06/2017 - 07:52

Le TGV classique de la SNCF sera rebaptisé inOUI le 2 juillet 2017 pour la mise en circulation de sa nouvelle ligne Paris Bordeaux. Avec sa refonte, la SNCF proposera également une extension de son offre low-cost et l'accès au wifi.

tgv_oceane.jpg
© sncf
PUBLICITÉ

Le groupe étendra son offre, suite au TGV Tours-Bordeaux, sur l’axe Paris-Bordeaux puis en direction de Lyon et de Strasbourg d’ici la fin de l’année. En 2018, le TGV inOUI se généralisera petit à petit.

15 millions de nouveaux passagers sont attendus d’ici 2020. La SNCF estime » que les nouveaux clients viendront pour moitié de l’avion, pour moins d’un quart du covoiturage, et le tiers restant n’aurait pas voyagé ».

C’est une « transformation vers le service » pour la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard, avec des agents formés pour « évoluer vers le service, leur faire adopter une nouvelles posture vis-à-vis des voyageurs, qui est plus attentive, plus attentionnée », à bord ou à quai.

Guillaume Pepy, le président du groupe précise que « TGV restera le nom du train et du système, ce qu’on fait simplement c’est qu’on baptise un service qui aujourd’hui n’a pas de nom ».

Pas d’augmentation de prix

Un nouveau service « plus proche du client » sera proposé à bord de ces nouveaux TGV « ca se fait par étapes, ça démarre le 2 juillet (avec l’ouverture de la ligne Paris-Bordeaux, NDLR), et ça sera pour 80% terminé fin 2018, et totalement début 2020« , a détaillé Guillaume Pepy.

« C’est sans augmentation de prix, il ne s’agit pas d’en faire un produit de luxe », assure encore le président de la SNCF, qui met en avant la baisse de 6% des prix du TGV (hors Ouigo) depuis 2015.

2, 5 milliards d’euros investis

Le groupe public va investir 2,5 milliards d’euros d’ici 2020. la société a programmé de la rénovation de trains, l’installation de portes d’embarquement à quai soit la fin des contrôles par le chef de bord, la formation des agents et de nouveaux services comme le wifi.

Accès au wifi, développement du low-cost

Les clients auront normalement accès à internet gratuitement d’ici 2018 dans les trains sans augmentation de prix. En étendant son offre, la SNCF souhaite pérenniser l’offre low-cost avec Ouigo depuis 2013. Ce mode de transport doit passer de 5 à 25% avant l’ouverture de possibles concurrences.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bus immobilisé rue de la République : cinq lignes perturbées à Besançon sur le réseau Ginko

fin de perturbation à 16h05 • Un bus est tombé en panne peu avant 15h à l'angle de la rue de la République et de la rue des Granges. La place du 8 septembre est inaccessible.  Le réseau Ginko subit des perturbations sur les lignes de bus L3, L4, L6, 10 et "Ginko Citadelle", la circulation est perturbé dans le secteur.

Un « RIP » contre la privatisation d’ADP

Initiative inédite et alliage rare de parlementaires, contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP): l'opposition a enclenché mardi un "référendum d'initiative partagée" (RIP) pour tenter d'empêcher le gouvernement de vendre "la poule aux oeufs d'or" avec sa loi Pacte. Le sénateur PS du Doubs Maryial Bourquin dénonce "le symbole d'un capitalisme de connivence, une vente par pure ide?ologie". 

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.58
ciel dégagé
le 21/04 à 0h00
Vent
2.09 m/s
Pression
1022.081 hPa
Humidité
84 %

Sondage