La vente et l'utilisation d'artifices interdits à Montbéliard

Publié le 14/10/2020 - 08:50
Mis à jour le 14/10/2020 - 08:47

Joël Mathurin, le préfet du Doubs, a pris la décision ce mardi 13 octobre 2020  d’interdire la commercialisation et l’utilisation d’artifices sur la ville de Montbéliard suite aux violences contre des agents de police.

 © meineresterampe/ Pixabay
© meineresterampe/ Pixabay

Ce mardi matin, des fonctionnaires de police se sont rendus dans le quartier sensible de la Petite Hollande à Montbéliard. Lors de la perquisition, ils ont été visés par des tirs de mortier (engins pyrotechniques généralement utilisés par des professionnels des feux d'artifice). Des renforts de police ont été appelés qui ont permis de calmer les choses. Cette nouvelle agression fait suite à plusieurs épisodes de violences urbaines dans un quartier sensible de la cité du Doubs. Des policiers avaient ainsi été caillassés la semaine passée et avaient ciblé un garage où ils pensaient pouvoir trouver des éléments relatifs aux incidents des dernières  semaines.

Dans la soirée, le préfet du Doubs, évoquant des "atteintes graves à  l'ordre public", a annoncé avoir pris un arrêté pour interdire "le transport,  la vente, la cession et l'utilisation d'artifices" jusqu'au 28 octobre inclus,  sur le territoire de la commune de Montbéliard. Cette mesure concerne les catégories C1, C2, C3, C4 ou F1, F2, F3, F4 et d’artifices lancés par mortier.

Seule la vente aux personnes titulaires d'un agrément ou d'un certificat de  qualification demeure autorisée

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.4
peu nuageux
le 22/04 à 21h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
87 %