La Ville de Besançon tient à éclaircir les choses concernant l'homme à la rue dans le quartier Battant...

Publié le 26/07/2019 - 17:45
Mis à jour le 26/07/2019 - 17:45

Un homme se trouve depuis quelque temps "dans une situation humaine préoccupante" rue Battant à Besançon notamment suite à la canicule. Ce 16 juillet 2019, Pascal Gudefin, directeur du cabinet du maire de Besançon tient éclaircir les choses.

PUBLICITÉ

« La presse locale s’est émue récemment d’une situation humaine préoccupante rue Battant , à savoir la présence permanente d’une personne à la rue, dans un état de santé dégradé », explique Pascal Gudefin avant de poursuivre : « le maire de Besançon tient à informer les personnes sensibles à cette situation que les services municipaux, qu’ils relèvent de l’action sociale ou de la tranquillité publique sont mobilisés autour de cette personne ».

Ainsi, il tient à apporter les éclairages suivants :

  • « Ce monsieur est connu de la Veille Mobile gérée par le CCAS  depuis l’hiver 2017/18. Il a été rencontré régulièrement dans plusieurs quartiers de la ville. Depuis quelques mois, il s’est installé sur le quartier Battant et a fait l’objet de multiples signalements tant auprès des services sociaux du CCAS que des équipes de la Police municipale.
  • Cette personne refuse systématiquement toute intervention ou proposition qui pourrait améliorer sa situation, en terme d’hébergement et/ou d’accès aux droits et aux soins.
  • Les services du CCAS et de la Police municipaux, inquiets de son état se sont mobilisés autour de cette personne, par des rencontres, passages et échanges réguliers, et jusqu’à plusieurs fois par jour. Ils sont allés jusqu’à faire intervenir le 15, qui a déclenché la venue des pompiers sur place. Monsieur a maintenu son refus d’être pris en charge, y compris à l’hôpital.
  • L’accompagnement d’une personne nécessite son acceptation : ainsi, il n’est pas possible de forcer ce monsieur à être hébergé, aidé, soigné… Les services municipaux sont tenus de respecter le cadre juridique», conclut le cabinet.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.15
pluie modérée
le 18/08 à 21h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1014.33 hPa
Humidité
96 %

Sondage