Le FCJB rend hommage à son jeune judoka Van Lom Gillet

Publié le 10/11/2015 - 11:03
Mis à jour le 10/11/2015 - 11:36

C’est le cœur lourd, que tous les judokas, entraineurs, bénévoles de Franche-Comté Judo Besançon (FCJB) ont appris la semaine dernière le décès de leur jeune judoka Van Lom Gillet, à l’âge de 19 ans. Il revenait d’un stage au Japon et préparait les futures competitions nationales. Ce mardi 10 novembre après-midi, tous ses amis du club lui rendront un dernier hommage à Mirecourt lors d’une cérémonie.

PUBLICITÉ

Un moment difficile pour tous ces jeunes, qui perdent un copain de club. « Toutes nos pensées vont à sa maman, sa sœur et tous ses proches » indique le FCJB.

Voici les quelques mots de Sébastien Epailly, entraineur des juniors à FCJB, à propos de Van Lom qui évoluait parmi l’élite du Judo Français :

« Comme vous avez dû l’apprendre mercredi dernier nous avons perdu Van Lom Gillet, ce jeune judoka a dit au revoir à la vie. Van, comme beaucoup l’appelaient, avait débuter le judo à Morez avec François Despert, souvent il me disait que c’est lui qui lui avait donner le goût pour ce sport. Doué pour le judo, son parcours est classique pour un judoka de son niveau : il intègre le groupe élite départementale et régional avec Emmanuel Rat, Christophe Taurines et Christophe Barata, ensuite le Pôle Espoir avec Olivier Chauvin où il termine dans ça 2ème année de cadet, 3ème et 5ème au championnat de France UNSS et Fédéral.

Ses performances lui a ouvrent les portes du Pôle France avec Sébastien Girardey, Yacine Douma et Eric Deschamps où il obtiendra de bons résultats notamment en se qualifiant au championnat de France 1ère Division Séniors alors qu’il n’est que Junior. Il intègre le Club en septembre 2011 avec Julien Parot et moi-même.

Quand je l’ai vu arrivé à la classe sportive en 4ème, j’ai vite accroché. Comment résister à son sourire, son humour, son enthousiasme et à la qualité de son judo. Van était non seulement un judoka de grande classe par la finesse de son judo mais un ami souriant, drôle, et attachant.   

C’est dur de le voir partir après tant d’années, mais les souvenirs ne s’effacent pas alors je garderai en tête tous les bons moments passés ensemble, toutes les fois où il m’a fait lever de ma chaise de coach, parce que je le voyais mettre un magnifique ippon.

Je lui souhaite d’être heureux et apaisé maintenant. Merci d’avoir fait un bout de chemin avec moi. »

(Article : FCJB)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Léo Lagrange : la canicule risque de repousser l’ouverture de la nouvelle pelouse

Léo Lagrange : la canicule risque de repousser l’ouverture de la nouvelle pelouse

Les travaux de réhabilitation du stade Léo Lagrange, débutés ce printemps, sont retardés par la canicule de ce mois de juillet. La Ville, qui espère toujours ouvrir la pelouse début octobre, réfléchit à mieux l’arroser malgré les restrictions…

L’histoire se répète pour Thibaut Pinot : « Je serai au départ du Tour en 2020… »

L’histoire se répète pour Thibaut Pinot : « Je serai au départ du Tour en 2020… »

L'histoire se répète: un an après ses malheurs du Giro, le Franc-Comtois a abandonné le Tour de France, vendredi, à deux jours de l'arrivée alors qu'il était encore en position de monter sur le podium au départ de la 19e étape. Passées les larmes, Thibaut Pinot annonce ce samedi matin qu'il sera "avec certitude" sur le Tour de France 2020.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.2
légère pluie
le 20/08 à 9h00
Vent
1.69 m/s
Pression
1022.43 hPa
Humidité
75 %

Sondage