"Le gendarme et la mort" : le témoignage d'un technicien en identification criminelle à Besançon...

Publié le 20/07/2020 - 14:00
Mis à jour le 13/08/2020 - 14:57

Trois hivers auront été nécessaires à Cyrille Pagnoz pour retracer pas moins de 30 années d’expérience en gendarmerie, dont 15 en identification criminelle. Sorti au mois de juin 2020, « le gendarme et la mort » est un livre chargé de sens…

Cyrille Pagnoz auteur du livre
Cyrille Pagnoz auteur du livre "un gendarme et la mort" © éditions L'Harmattan ©

À 52 ans, Cyrille Pagnoz a commencé sa carrière en région Rhône-Alpes puis est revenu dans la région sur les secteurs de Massay, Gray et Besançon depuis maintenant 15 ans. À travers "Un gendarme ou la mort", il raconte son parcours avec les bons et les mauvais moments...

maCommune.info : Dans quel but avez-vous posé par écrit vos années d'expérience ? Et pourquoi maintenant ?

Cyrille Pagnoz : "J'ai souhaité mettre par écrit toutes les affaires qui m'ont marqué, qu'elles soient pour certaines rigolotes voir cocasses. Mais pour la plupart, ce sont des faits dramatiques. Parler des cadavres, des morts, a été une forme de thérapie pour moi. Je parle aussi de mes échecs, des questions restent parfois sans réponse.  J'ai écrit la trentaine de chapitres que compte le livre en fonction de l'inspiration, du sujet, du thème. Je les ai ensuite repris pour essayer de mettre des liens, pour retracer l'évolution de ma carrière. J'évoque également des témoignages en cour d'assises pour les affaires criminelles".

mC : Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Cyrille Pagnoz : "Dans mon métier, je suis très souvent confronté à la mort. Elle est généralement violente. Cela va un petit peu à contre-courant de toutes les séries et reportages qu'on peut voir sur ma discipline qui était particulièrement à la mode. Je voulais montrer l'aspect humain plus que technique, le ressenti du technicien sous sa combinaison blanche".

mC : Vous dites que votre métier "était à la mode", pourquoi parlez-vous au passé ?

Cyrille Pagnoz : "Il y a encore quelques années, nous pouvions voir des séries comme "Les Experts : Miami".... Nous en avons eu à toutes les sauces, les coutures. C'est ensuite passé de mode, il y a en a eu d'autres depuis notamment avec les attentats. Ces séries se sont un petit peu éteintes. Elles montraient uniquement le beau côté des choses, des paysages de rêve, et les scénarios étaient improbables. Ces séries sont loin de la réalité du quotidien du technicien que je suis.  Pour résumer, mes missions sont celles de la police technique et scientifique en gendarmerie. Elles  consistent à participer à la découverte de cadavres, les morts violentes, les suicides par armes à feu, les homicides, les incendies... Nous sommes appelés dès qu'il y a besoin de faire des constatations poussées (relevée d'empreintes digitales, recherche ADN). Nous assistons aussi aux autopsies et fait la présentation du dossier au médecin légiste".

mC : Même si vous avez une longue expérience, cela doit rester difficile de vivre avec ces images...

Cyrille Pagnoz : "Il n'y a pas de vérité. Tout dépend de la forme que l'on a le jour des faits. Cela dépend de leur gravité. Il y a des affaires qui devraient être gravées, mais ne le sont pas.

Pour résumer, j'ai voulu apporter un témoignage simple, authentique et sincère".

Infos +

  • Livre "Le gendarme et la mort", édition L'Harmattan
  • 20 €
  • Disponibles partout en librairies et en ligne (voir ici)  
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.8
légère pluie
le 04/03 à 9h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
93 %