Le Point pointe les sujets qui fâchent à Besançon

Publié le 07/03/2013 - 16:58
Mis à jour le 08/03/2013 - 08:41

De grandes affiches se sont invitées devant les bureaux de tabac de la capitale comtoise. Une édition "spéciale Besançon" du numéro du 7 mars 2013 de l’hebdomadaire Le Point pointe du doigt, en un dossier de 20 pages signé de la journaliste bisontine Monique Clémens et coordonné par Valérie Peiffer, les "sujets qui fâchent". Il y est question bien évidemment du tramway… mais pas seulement. 

couv_le_point_besancon.jpg

Dossier spécial

Impossible d’y couper. Dans les sujets qui fâchent à Besançon analysés par Le Point arrive en tête "les péripéties" du tram. L’occasion pour Jean-Louis Fousseret de rappeler qu’il "n’a jamais douté, malgré les critiques et les embûches" et qu’on lui demande désormais quand il va faire la seconde ligne. L’occasion aussi d’évoquer l’étude de la CCIT du Doubs sur la perte d’emplois occasionnée par les travaux du tram, la grogne des commerçants et le bras de fer qui oppose la Ville et l’agglomération à certains propriétaires de terrains expropriés pour le tracé du tram et plus largement la réhabilitation du quartier des Vaîtes.

Pré-campagne ?

Au sommaire également Dijon la rivale, l’attente des salariés de la Papeterie de Novillars qui ne savent toujours pas si celle-ci va ou non redémarrer, la suppression par le Conseil régional de Franche-Comté des aides à la production cinématographique, les premiers frémissements de la prochaine élection municipale, l’affaire des euthanasies au CHU. Et une interview du maire de Besançon qui dresse le bilan de ses deux mandats et évoque ses projets pour la ville. Une pré-campagne ? 

Adresses gourmandes 

Dernière page du magazine, Gilles Pudlowski profite de ce dossier Besançon pour consacrer sa rubrique "Le carnet gourmand" à la capitale comtoise avec quelques adresses choisies : Le Manège, La Cuisine du marché Beaux-Arts et l’Auberge de la Malate, côté restaurants, la boutique de produits comtois Doubs Direct et le nouvel hôtel de charme Le Sauvage. Là on n’est plus dans les sujets qui fâchent… ou alors seulement des concurrents jaloux de ne pas avoir été cités.

En pratique :

  • Le Point, n°2112 du jeudi 7 mars 2013. En vente en kiosque 4 euros.
  • Hormis quelques brèves, le contenu de ce dossier est en ligne sur le site du Point, ci-dessous.  
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.81
ciel dégagé
le 27/11 à 21h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
79 %

Sondage