Le pont de la République fermé aux voitures, "enfin praticable pour les piétons et les cyclistes dans de bonnes conditions !" selon l'AVB

Publié le 25/01/2022 - 11:05
Mis à jour le 25/01/2022 - 10:46

La maire de Besançon a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République aux voiture à partir du printemps prochain. Pour l’Association vélo Besançon (AVB), le pont sera « enfin praticable pour les piétons et les cyclistes dans de bonnes conditions ».

 © D Poirier
© D Poirier

Lors de la mise en circulation du Tram’, roulant sur la moitié du pont de la République, la maire de l’époque avait misé sur un espace partagé entre les voitures, les vélos, les piétons et le Tram’. Depuis, l’AVB a toujours demandé la fermeture de ce pont aux voitures pour laisser place aux vélos et aux piétons. "Actuellement, la situation est plus qu’insatisfaisante pour tous » selon l’association, « la circulation de piétons y est perturbée par le passage des cyclistes sur le trottoir, où ils sont actuellement invités à circuler. Dans les faits, beaucoup de cyclistes se reportent sur les voies du Tram, où le sentiment d’insécurité est fort, ce qui dissuade les cyclistes débutants et constitue un frein à l’essor du vélo. C’est d’autant plus dommageable que ce pont permet de relier le centre-ville au tout proche quartier des Chaprais, l’un des plus densément peuplé de Besançon."

Le trafic reporté sur les pont de Bregille et Schwint

Quant aux automobilistes, l’AVB indique que "depuis la construction du tramway et la fermeture de l’avenue Fontaine-Argent à la circulation automobile, la majorité du trafic a été renvoyé sur le pont de Bregille et que le peux restant peut aisément être absorbé par le pont Schwint, situé à quelques centaines de mètres et doté de 3 voies de circulations pour les voitures." Et d’ajouter : "les quelques automobilistes restant venant de l’avenue Droz créent des embouteillages lorsqu’ils attendent au feu pour tourner sur le pont."

"Ce pont serait un symbole fort qu’il s’inscrirait dans cet effort de transition"

Pour l’AVB,  la décision de la maire de Besançon "permettrait donc d’améliorer la continuité cyclable et l’accessibilité de chacun." Elle affirme que cette nouvelle configuration laissant plus de place aux modes doux "sera également un pas vers notre indispensable transition. Est-il encore utile ici de rappeler que l’urgence climatique nous oblige à diminuer l’empreinte carbone des transports qui reste, en France, le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre ? Ce pont serait un symbole fort qu’il s’inscrirait dans cet effort de transition ", conclut l’association cycliste.

1 Commentaire

Encore faudrait-il pouvoir accéder au pont Bregille : depuis la suppression d'une voie avenue Gaulard, ça bouchonne tout le long de Micaud jusqu'au boulevard Diderot, au point de bloquer même la rue de la Mouillère. Depuis la modification des feux au bout du pont Schwint côté boucle, on dirait que ça coince davantage là aussi. Quant au pont de la République, ne peut-on pas créer simplement une piste cyclable ? Rappelons le prix de l'étude qui aboutit à cette fermeture : 50000 € !
Publié le 25 janvier 2022 à 13h38 par grlulu • Membre

Un commentaire

  • grlulu dit :

    Encore faudrait-il pouvoir accéder au pont Bregille : depuis la suppression d’une voie avenue Gaulard, ça bouchonne tout le long de Micaud jusqu’au boulevard Diderot, au point de bloquer même la rue de la Mouillère. Depuis la modification des feux au bout du pont Schwint côté boucle, on dirait que ça coince davantage là aussi.
    Quant au pont de la République, ne peut-on pas créer simplement une piste cyclable ?
    Rappelons le prix de l’étude qui aboutit à cette fermeture : 50000 € !

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Circulation place Leclerc : c’est quoi cette pagaille ?

Cela fait quelques jours maintenant que la circulation au niveau de la place Leclerc à Besançon est devenue un enfer pour la plupart des conducteurs contraints d’emprunter cet axe aux heures de pointe. Alors quelles peuvent bien être les raisons d’une saturation aussi soudaine ? On a posé la question à Marie Zehaf, conseillère municipale de la Ville de Besançon déléguée à la voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.51
légère pluie
le 23/06 à 12h00
Vent
3.74 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
80 %