Le probable plus jeune maire de France est Ardéchois

Publié le 25/05/2020 - 15:02
Mis à jour le 25/05/2020 - 11:13

À la veille de ses 19 ans, il a reçu une écharpe tricolore et "beaucoup de responsabilités" en cadeau... Samedi, Hugo Biolley est devenu le maire d'un village de l'Ardèche et probablement le plus jeune édile de France.

Hugo Biolley - Crédits : Ulysse Airieau ©
Hugo Biolley - Crédits : Ulysse Airieau ©

Cet étudiant de Sciences Po Grenoble était candidat sur une liste sans étiquette, seule en lice à Vinzieux (450 habitants environ), dans le nord du département. Le maire sortant ne se représentait pas. Parmi les onze conseillers municipaux élus dès le 15 mars, d'autres avaient recueilli plus de suffrages, mais c'est lui qui a été désigné maire samedi, à l'unanimité du conseil, à la veille de ses 19 ans, selon la presse régionale.

Un âge qui devrait en faire le plus jeune édile du pays mais l'antenne ardéchoise de l'Association des maires de France se veut encore prudente, les communes où les élections se sont jouées au premier tour ayant jusqu'à jeudi soir pour installer leur nouvel exécutif.

Interrogé par le journal Le Dauphiné Libéré samedi matin au sortir du conseil municipal, Hugo Biolley, "heureux", a confié qu'il s'attendait à "beaucoup de responsabilités", dont il a eu un aperçu ces dernières semaines avec la crise sanitaire. Sa priorité dans les prochains jours: distribuer des masques de protection respiratoire aux habitants.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales : la France Insoumise demande à Marie-Guite Dufay de lever ses « ambiguïtés » face à Macron

Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam, chefs de file de la France insoumise en Bourgogne Franche-Comté pour les prochaines élections régionales demande à l'actuelle présidente de Région, si elle se représentait, d'exclure tout accord avec LREM tout en appelant "l’ensemble des forces de gauche et de l’écologie à un choix choix politique cohérent en rupture avec les politiques macronistes".

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

RN 57 Micropolis – Beure : les élus PS et Républicains de Besançon avancent les mêmes arguments… « écolos » !

Pour ! • C'est le débat politique du moment. Pour ou contre la réalisation de la 2 x 2 voies entre Micropolis et Beure ? Si pour les écologistes du Grand Besançon ou le parti Génération.s, des alternatives doivent être abordées, les élus socialistes au sein de la majorité de la maire EELV de Besançon, n'hésitent pas à soutenir le projet d'aménagement tout comme les élus LR de l'opposition.

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

RN 57 : Jacques Grosperrin demande à Anne Vignot d’avoir « le courage de ne pas abandonner le projet »

Micropolis - Beure • Alors que EELV et Génération.s s'opposent au doublement des voies sur le trait d'union entre le boulevard et Beure, le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin (LR) s'empare  à son tour du débat et exhorte la maire EEELV de Besançon à ne pas remette en cause le projet routier.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
couvert
le 04/03 à 12h00
Vent
3.71 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
49 %

Sondage