Le programme de Philippe Mougin (FN)

Publié le 02/03/2014 - 10:53
Mis à jour le 03/03/2014 - 10:33

La première conférence de presse du candidat FN à la mairie de Besançon, Philippe Mougin, gendarme à la retraite, s'est déroulée ce samedi 1er mars à l'hôtel Kyriad de Besançon. Accompagné de Sophie Montel (candidate à Montbéliard et responsable régionale du FN), ils ont dévoilé quelques points du programme pour Besançon : fiscalité, sécurité, attractivité, laïcité. En revanche, le candidat ne compte proposer aucun "grand projet" comme les autres en lice mais plutôt réaliser un état des lieux…

Municipales 2014

"Ces élections municipales à Besançon s'annonce plutôt pas mal. La liste a été montée assez rapidement. Nous avons constitué une équipe très dynamiques avec beaucoup de jeunes, beaucoup de gens qui en veulent vraiment conscients qu'il faut agir" a déclaré Sophie Montel. Très confiante, elle a également ajouté que le Front national devrait atteindre un score de 13%, "une barre qui n'est pas infranchissable".

Le programme

La sécurité : Après 32 ans de carrière dans la gendarmerie, Philippe Mougin dit "s'y connaître" :

  • Augmenter les effectifs de la police municipale
  • Armer la police municipale
  • Renforcer la vidéosurveillance

Sophie Montel a par ailleurs ajouté que "si Jacques Grosperrin n'a pas pompé le programme du Front national, je ne sais pas à qui il l'a pompé".

La fiscalité : "Il n'y aura pas de hausse des impôts mais une baisse" a déclaré Philippe Mougin.

La laïcité à la cantine : "Il y aura une laïcité totale et républicaine partout. Il n'y aura pas de passe-droit. Il n'y a plus de porc dans les cantines de Besançon, mais je ne vois pas pourquoi les écoliers ne pourraient pas manger de porc. Si on fait des passe-droits pour ça, il faudra faire des passe-droits pour les végétaliens, les végétariens… Donc ce sera pour tout le monde pareil. Les parents auront le droit de ne pas mettre leurs enfants à la cantine".

L'attractivité de la ville : "Les seuls grands financements qu'il y aura sera pour aider et favoriser l'implantation des entreprises à Besançon. En contrainte, évidemment, ce sera du personnel local".

  • Aide aux "petits commerces" : "Je ne suis pas un professionnel de la politique mais il suffit de se balader à Besançon pour constater que les commerces ferment"

Grand projet : "Il n'y aura pas de grand projet. Mon grand projet sera un état des lieux dans les comptes de la ville".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.25
couvert
le 18/09 à 21h00
Vent
1.62 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
100 %

Sondage