Le programme de Philippe Mougin (FN)

Publié le 02/03/2014 - 10:53
Mis à jour le 03/03/2014 - 10:33

La première conférence de presse du candidat FN à la mairie de Besançon, Philippe Mougin, gendarme à la retraite, s’est déroulée ce samedi 1er mars à l’hôtel Kyriad de Besançon. Accompagné de Sophie Montel (candidate à Montbéliard et responsable régionale du FN), ils ont dévoilé quelques points du programme pour Besançon : fiscalité, sécurité, attractivité, laïcité. En revanche, le candidat ne compte proposer aucun « grand projet » comme les autres en lice mais plutôt réaliser un état des lieux…

Municipales 2014

"Ces élections municipales à Besançon s'annonce plutôt pas mal. La liste a été montée assez rapidement. Nous avons constitué une équipe très dynamiques avec beaucoup de jeunes, beaucoup de gens qui en veulent vraiment conscients qu'il faut agir" a déclaré Sophie Montel. Très confiante, elle a également ajouté que le Front national devrait atteindre un score de 13%, "une barre qui n'est pas infranchissable".

Le programme

La sécurité : Après 32 ans de carrière dans la gendarmerie, Philippe Mougin dit "s'y connaître" :

  • Augmenter les effectifs de la police municipale
  • Armer la police municipale
  • Renforcer la vidéosurveillance

Sophie Montel a par ailleurs ajouté que "si Jacques Grosperrin n'a pas pompé le programme du Front national, je ne sais pas à qui il l'a pompé".

La fiscalité : "Il n'y aura pas de hausse des impôts mais une baisse" a déclaré Philippe Mougin.

La laïcité à la cantine : "Il y aura une laïcité totale et républicaine partout. Il n'y aura pas de passe-droit. Il n'y a plus de porc dans les cantines de Besançon, mais je ne vois pas pourquoi les écoliers ne pourraient pas manger de porc. Si on fait des passe-droits pour ça, il faudra faire des passe-droits pour les végétaliens, les végétariens… Donc ce sera pour tout le monde pareil. Les parents auront le droit de ne pas mettre leurs enfants à la cantine".

L'attractivité de la ville : "Les seuls grands financements qu'il y aura sera pour aider et favoriser l'implantation des entreprises à Besançon. En contrainte, évidemment, ce sera du personnel local".

  • Aide aux "petits commerces" : "Je ne suis pas un professionnel de la politique mais il suffit de se balader à Besançon pour constater que les commerces ferment"

Grand projet : "Il n'y aura pas de grand projet. Mon grand projet sera un état des lieux dans les comptes de la ville".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.59
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
53 %