Le PS de Besançon "surpris"  de la candidature aux municipales d'Éric Alauzet

Publié le 07/12/2018 - 17:30
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:21

Jeudi 6 décembre 2018, le député Éric Alauzet a officiellement déclaré sa candidature pour les élections municipales de Besançon en 2020 en rappelant qu’il était « écologiste » et « de gauche« . La section bisontine du parti socialiste s’étonne du moment choisi pour une telle annonce et estime que la conduite de la gestion d’une ville et d’une communauté urbaine « ne doivent pas être l’objet d’une ambition personnelle, mais bel et bien le fruit d’un projet collectif. »

"L’annonce de la candidature d’Éric Alauzet aux élections municipales ne constitue pas vraiment une surprise. Ce qui l’est davantage, c’est le moment où celle-ci intervient.

En pleine crise des gilets jaunes qui montre à quel point le débat politique est actuellement troublé et que nombre de nos concitoyens expriment leur colère vis-à-vis du pouvoir et des institutions, cette annonce apparaît pour le moins décalée et peu en phase avec l’actualité.

En outre, le choix du député LREM de présenter seul sa candidature à ce scrutin de liste pose la question de l’équipe avec laquelle il compte se présenter devant les électeurs. Est-ce pour couper l’herbe sous le pied d’autres candidat·e·s En Marche ?

La conduite de la gestion d’une ville et d’une communauté urbaine ne sont pas et ne doivent pas être l’objet d’une ambition personnelle, mais bel et bien le fruit d’un projet collectif, fruit d’un consensus issu d’un débat d’idées.

La stratégie gagnante d’Emmanuel Macron lors des dernières présidentielles montre ses limites. La dépolitisation des débats rend complètement illisibles les attentes profondes de la population ainsi que les propositions formulées par les partis politiques. Les corps intermédiaires, qui devraient constituer le socle des revendications et de la résolution politique de la crise que nous traversons, ne recueillent que méfiance voire mépris.

Nous, socialistes bisontin·e·s, nous lançons dans un travail de bilan des mandats municipaux passés et de réflexion sur les enjeux qui se présentent pour Besançon et le Grand Besançon. C’est fort des propositions qui émaneront de ses ateliers, des procédures de désignations internes transparentes, ainsi que des discussions avec les partenaires éventuels que pourra émerger une alliance – de gauche – à laquelle nous participerons avec enthousiasme.

C’est en réhabilitant le débat politique et en exprimant des propositions claires et crédibles que nous pourrons restaurer la nécessaire confiance qui doit exister entre citoyen·ne·s et élu·e·s."

Communiqué du PS -  Section de Besançon

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.59
pluie modérée
le 17/06 à 6h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
93 %