Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l'emporte de 566 voix

Publié le 29/06/2020 - 09:00
Mis à jour le 29/06/2020 - 09:00

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

La candidate qui avait réussi à unir dès le premier tour EELV, le PS, le PCF et Génération.s, sans s'allier à la France Insoumise entre les deux tours, a devancé le candidat LR de 566 voix. M. Fagaut a regretté le maintien d'Eric Alauzet au second tour. "L'obstination d'un seul homme et d'un clan autour de lui ont fait glisser la ville vers une coalition verte et rouge poussant à l'extrême gauche, pour quelques places"  a-t-il expliqué  promettant d'être "vigilant" au sein du conseil municipal.

Le candidat Les Républicains avait enregistré plusieurs soutiens entre les deux tours dont celui de la candidate dissidente en marche Alexandra Cordier (4,57 % au premier tour). L'ancienne référente départementale LREM, soutenue par le maire sortant Jean-Louis Fousseret (LREM), s'était présentée malgré l'investiture du député en marche Eric Alauzet (ex-Vert).

Jean-Louis Fousseret (ex-PS), l'un des premiers maires à avoir soutenu Emmanuel Macron, ne se représentait pas après trois mandats à la tête de la capitale comtoise. Celle-ci a longtemps été donnée comme acquise au parti présidentiel, avant que ses membre se déchirent au moment des investitures.

"Je suis la première maire femme, écologiste, de Besançon et j'en suis extrêmement fière (...) "C'est le signal d'une politique qui se fera autrement à Besançon" Anne Vignot

Les Bisontins votent à gauche depuis près de 70 ans. Mais la très forte abstention enregistrée dimanche "inquiète" la nouvelle maire. "Je suis heureuse d'avoir eu la confiance des personnes venues voter", a dit Mme Vignot mais avec "beaucoup de modestie car il y a une crise démocratique".

Au conseil municipal de Besançon qui compte 55 sièges, 40 reviennent à la liste d'Anne Vignot, 11 à celle de Ludovic Fagaut et 4 pour la liste d'Éric Alauzet.

1 Commentaire

Il n'y a pas de quoi pavoiser avec un nombre de 11145 voix sur 66725 inscrits. Perso je ne la ramènerait pas !!
Publié le 29 juin à 12h22 par OKTOBRE . • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.31
couvert
le 04/12 à 0h00
Vent
7.66 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
51 %

Sondage