Classés dans la liste animaux dits "nuisibles", les renards peuvent être tués toute l’année

Publié le 07/08/2023 - 14:02
Mis à jour le 14/08/2023 - 10:24

La liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) vient d’être actualisée par le gouvernement ce jeudi 3 août 2023. Le renard, la belette, la fouine, la martre et quelques volatiles en font partie et sont donc susceptibles d’être chassés toute l’année. La liste est régulièrement remise en cause par plusieurs associations. 

La liste des Esod, auparavant qualifiés de "nuisibles", a été renouvelée pour trois ans par le gouvernement et à l’exception du putois, retiré des Esode, elle n’a que très peu évolué depuis 2019. On y retrouve le renard roux, la martre des pins, la belette, la fouine, la pie bavarde, le geai des chênes, la corneille noire, le corbeau freux et l’étourneau sansonnet. 

Cela alors même que lors de la consultation publique menée entre la mi-juin et début juillet, sur les plus de 49.000 citoyens qui se sont prononcés, près de 71% d’entre eux se sont déclarés opposés au projet d’arrêté. Un arrêté qui contribue à "perpétuer l’inacceptable massacre d’animaux sauvages" pour la LPO qui a indiqué déposer un recours juridique.

Un statut qui équivaut à  "une condamnation à mort" pour le journaliste et militant écologiste Hugo Clément qui s’est notamment montré affecté sur les réseaux sociaux de la présence du renard dans cette liste. Tout comme d’autres associations environnementales, il dénonce ce classement établi "sans raison scientifique valable".

L’arrêté publié jeudi 3 août précise que la liste des espèces d’animaux classées susceptibles d’occasionner des dégâts et les territoires concernés sont fixés pour chaque département. Ce classement autorise leur "destruction" par piégeage, tir, ou par déterrage pour le renard, hors période de chasse, sans quotas et se décline par département.

Ce classement "n’a pas pour but d’éradiquer les espèces concernées", précise l’État mais bien "de les réguler afin de limiter les perturbations et les dégâts qu’elles peuvent provoquer notamment sur la faune, la flore, les activités agricoles ou les propriétés privées".

Une efficacité qui n’est pourtant pas démontrée selon la LPO qui regrette par ailleurs que les risques pour l’état de conservation des espèces ne soient eux, "jamais évalués" tout comme "leur importance dans le fonctionnement des écosystèmes naturels n’entre pas en ligne de compte".  

Info +

Dans le Doubs, le renard, la fouine et la Corneille noir peuvent être chassés sans restriction dans l’ensemble du département tandis que la destruction du corbeau freux est elle, limitée à certaines communes. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Météo : un week-end très beau et très chaud en Franche-Comté

C'est un week-end qui aura presque des allures d'été que nous annonce Météo France pour ce samedi 6 et dimanche 7 avril 2024 en Franche-Comté. Le soleil sera voilé mais présent tout au long du week-end et les températures s'annoncnet anormalement élevées. De quoi faire plaisir aux spectateurs du carnaval de Besançon qui aura lieu ce dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.08
légère pluie
le 15/04 à 12h00
Vent
6.7 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
85 %