Les capacités du 13e RG présentées à la 2e brigade blindée  

Publié le 07/05/2021 - 15:00
Mis à jour le 11/05/2021 - 14:11

Le 13e régiment du génie a présenté ses différentes capacités à l’état-major et aux régiments constituant la 2e brigade blindée ce mercredi 5 mai 2021 sur le camp de Valdahon. Zoom sur le rôle de ce régiment…

Cette journée s’est déroulée en présence du général Vincent Giraud, commandant la 2e brigade blindée. La délégation militaire a notamment pu assister au franchissement d’une brèche grâce au SPRAT (Système de Pose RApide de Travures) et à l’ouverture d’un itinéraire piégé par le SOUVIM (Système d’Ouverture d’Itinéraire Miné), deux moyens détenus par le 13e RG et uniques en France.

La démonstration a permis de mettre en avant d’autres savoir-faire du régiment, notamment dans le domaine du combat : dégagement d’obstacle par engin blindé du génie, neutralisation d’engins explosifs par des équipes spécialisées appuyées par robot démineur, fouille de bâtiment et collecte de renseignement par des équipes de fouille opérationnelle spécialisée, ou encore infiltration de plongeurs de combat du génie.

Quel est le rôle du 13e RG ?

Le 13e RG est le régiment d’appui génie de la 2e brigade blindée, qui est composée d’un état-major, de trois régiments d’infanterie, de deux régiments de cavalerie, d’un régiment d’artillerie, d’un régiment de génie, d’une compagnie de commandement et de transmissions, ainsi qu’un centre de formation initiale des militaires du rang. 

Il a pour mission de faciliter l’engagement des troupes au contact de l’adversaire. Directement engagé à l’avant, en appui de la progression, il apporte son expertise en génie combat et participe à s’emparer d’objectifs et à sécuriser des zones. 

Il réalise ses missions par différents moyens : 

  • Ouverture d’itinéraires piégés pour sécuriser la progression des troupes ; 
  • Mise en œuvre de ponts fixes ou mobiles ; 
  • Aménagement de zones d’implantation protégées, pour l'installation de postes de commandement ou d’unités de combat ; 
  • Déminage et dépollution de zones à risques pyrotechniques. 

Des compétences déployées sur le terrain 

Les compétences d’appui au déploiement du régiment ont aussi été présentées : potabilisation de l’eau sur le terrain, réalisation de travaux d’aménagement et de consolidation d’infrastructures (maçonnerie, ferronnerie, création de charpentes et de réseaux électriques), et fourniture en énergie des postes de commandement. Toutes ces compétences permettent au 13e RG d’appuyer la brigade lorsqu’elle se déploie sur le terrain. 

Lors de leurs projections en opérations extérieures, les sapeurs du 13e RG et les soldats des régiments de la brigade forment des détachements mixtes, composés de fantassins, de cavaliers, de sapeurs et d’artilleurs. Ces détachements sont appelés Sous-Groupements Tactiques Interarmes (SGTIA). Les chefs de ces SGTIA doivent alors maîtriser parfaitement les compétences et les modes opératoires de chacun, afin de mener avec succès les missions qui leur sont confiées. 

Le 13e régiment du génie et sa brigade poursuivront leur préparation opérationnelle par des exercices en terrain libre et des rotations en centres d’entraînement spécialisés, avec pour objectif leur projection en opérations extérieures à l’automne. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Seul, un militant pour le climat bloque la circulation au centre-ville de Besançon

Pendant une vingtaine de minutes ce samedi 12 juin vers 16 heures, un militant d'Extinction Rébellion s'est assis sur le pont de la République à Besançon bloquant momentanément la circulation des véhicules. Seul, il portait un panneau : "Je suis terrifié par la violence engendrée par la crise climatique et écologique."

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.27
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
24 %

Sondage