Les capacités du 13e RG présentées à la 2e brigade blindée  

Publié le 07/05/2021 - 15:00
Mis à jour le 11/05/2021 - 14:11

Le 13e régiment du génie a présenté ses différentes capacités à l’état-major et aux régiments constituant la 2e brigade blindée ce mercredi 5 mai 2021 sur le camp de Valdahon. Zoom sur le rôle de ce régiment…

Cette journée s’est déroulée en présence du général Vincent Giraud, commandant la 2e brigade blindée. La délégation militaire a notamment pu assister au franchissement d’une brèche grâce au SPRAT (Système de Pose RApide de Travures) et à l’ouverture d’un itinéraire piégé par le SOUVIM (Système d’Ouverture d’Itinéraire Miné), deux moyens détenus par le 13e RG et uniques en France.

La démonstration a permis de mettre en avant d’autres savoir-faire du régiment, notamment dans le domaine du combat : dégagement d’obstacle par engin blindé du génie, neutralisation d’engins explosifs par des équipes spécialisées appuyées par robot démineur, fouille de bâtiment et collecte de renseignement par des équipes de fouille opérationnelle spécialisée, ou encore infiltration de plongeurs de combat du génie.

Quel est le rôle du 13e RG ?

Le 13e RG est le régiment d’appui génie de la 2e brigade blindée, qui est composée d’un état-major, de trois régiments d’infanterie, de deux régiments de cavalerie, d’un régiment d’artillerie, d’un régiment de génie, d’une compagnie de commandement et de transmissions, ainsi qu’un centre de formation initiale des militaires du rang. 

Il a pour mission de faciliter l’engagement des troupes au contact de l’adversaire. Directement engagé à l’avant, en appui de la progression, il apporte son expertise en génie combat et participe à s’emparer d’objectifs et à sécuriser des zones. 

Il réalise ses missions par différents moyens : 

  • Ouverture d’itinéraires piégés pour sécuriser la progression des troupes ; 
  • Mise en œuvre de ponts fixes ou mobiles ; 
  • Aménagement de zones d’implantation protégées, pour l'installation de postes de commandement ou d’unités de combat ; 
  • Déminage et dépollution de zones à risques pyrotechniques. 

Des compétences déployées sur le terrain 

Les compétences d’appui au déploiement du régiment ont aussi été présentées : potabilisation de l’eau sur le terrain, réalisation de travaux d’aménagement et de consolidation d’infrastructures (maçonnerie, ferronnerie, création de charpentes et de réseaux électriques), et fourniture en énergie des postes de commandement. Toutes ces compétences permettent au 13e RG d’appuyer la brigade lorsqu’elle se déploie sur le terrain. 

Lors de leurs projections en opérations extérieures, les sapeurs du 13e RG et les soldats des régiments de la brigade forment des détachements mixtes, composés de fantassins, de cavaliers, de sapeurs et d’artilleurs. Ces détachements sont appelés Sous-Groupements Tactiques Interarmes (SGTIA). Les chefs de ces SGTIA doivent alors maîtriser parfaitement les compétences et les modes opératoires de chacun, afin de mener avec succès les missions qui leur sont confiées. 

Le 13e régiment du génie et sa brigade poursuivront leur préparation opérationnelle par des exercices en terrain libre et des rotations en centres d’entraînement spécialisés, avec pour objectif leur projection en opérations extérieures à l’automne. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.84
légère pluie
le 26/05 à 15h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
92 %