Les CCEF de Bourgogne et de Franche-Comté fusionnent

Publié le 27/06/2016 - 15:24
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

Les Comités des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF) de Bourgogne et de Franche-Comté ont fusionné, le 24 juin 2016 dernier, dans le cadre de la réforme territoriale.

Ce que sont les CCEF

Les CCEF, femmes et hommes d'entreprises, sont choisis pour leurs compétences et expériences de l'international. Ils sont nommés sur proposition du secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur.

Présents dans 140 pays, les CCE forment un réseau actif de 4000 membres au service de la présence française dans le monde. L’institution est structurée autour d’un Comité National dont le siège est à Paris, et de comités régionaux présents sur tous le territoire. En Bourgogne Franche-Comté, ce sont 33 dirigeants d’entreprises qui s’investissent dans cette mission.

Ils exercent bénévolement, au quotidien, des actions en partenariat avec les acteurs publics et privés pour la promotion et l’appui à l’internationalisation des entreprises françaises.

Les missions principales des CCEF

  • Parrainage et mentoring d’entreprises exportatrices ou primo-exportatrices,
  • Information et formation des jeunes sur les métiers du commerce international,
  • Conseil aux pouvoirs publics, analyses et recommandations sur les problématiques des échanges internationaux ou des marchés spécifiques,
  • Promotion de l'attractivité de la France et valorisation de ses atouts, afin de faciliter les décisions d’investissement étrangers sur le territoire français.

Le comité Bourgogne Franche-Comté s'est ainsi fixé des objectifs à la mesure de son évolution :

  • Accompagner le changement dans le cadre de la réforme territoriale (nouvelles exigences, nouvelle cartographie, renforcer les expertises)
  • Augmenter et diversifier le recrutement des nouveaux CCEF par pôle d'activité et géographique, tout en maintenant – voire en augmentant – le taux de féminisation
  • Accéder à une nouvelle taille critique permettant au Comité d'intensifier ses actions
  • Promouvoir ses actions en faveur des entreprises lors du "Mondial des CCE", manifestation sur les enjeux du commerce extérieur les 6 et 7 juillet à Deauville.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion des régions Bourgogne Franche-Comté : « un résultat perdant-perdant » selon Alain Joyandet

Dans un communiqué du 7 décembre 2020, le président de la commission des Finances de la région Bourgogne Franche-Comté livre les résultats de son analyse de la gestion financière de la région au cours du mandat qui s'achèvera en 2021. Pour lui, la fusion des deux régions est "perdant-perdant" tandis que l'objectif était de réaliser une opération "gagnant-gagnant".

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.83
pluie modérée
le 27/07 à 18h00
Vent
3.48 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
85 %

Sondage