Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Publié le 18/08/2016 - 17:31
Mis à jour le 18/08/2016 - 17:31

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

13268510_10207155751706917_4970345152341273660_o.jpg
Philippe Gonon
PUBLICITÉ

Dans un communiqué du 17 août 2016, Phillippe Gonon explique que de nombreux élus sont préoccupés par le devenir de leur commune suite à la loi NOTRe du 7 août 2016. D’après lui, celle ci crée de nombreux problèmes entre les différentes strates de l’organisation du territoire français.

« La répartition des compétences entre différentes collectivités ( communes, communautés/agglo, département, métropole, région…) voulues par cette loi demande de nombreux transferts de personnels et de taches, exige la création de nouveaux services, et puis bien sûr,  nécessite de  trouver de nouvelles ressources, d’embaucher de nouveaux collaborateurs, quitte à défaire ce qui marche bien« .

Il dénonce aussi un délestage sur les collectivités locales de la part de l’état français du fait des diminutions des dotations qui compensaient les allègements fiscaux.

D’après lui, beaucoup d’élus considèrent qu’ils n’ont pas les moyens humains et techniques pour appliquer cette loi et que les délais sont trop courts. « Plus encore, les élus  ont le sentiment, surtout les élus communaux,  d’être dépouillés : dépouillés de leurs compétences, dépouillés de leur légitimité, dépouillés de toute reconnaissance pour leur travail au service de tous« .

Pour conclure, Philippe Gonon explique que la région, l’agglomération et la métropole sont des structures dans lesquelles les Français ne se reconnaissent pas : « qui seront demain  les interlocuteurs de nos concitoyens ?« 

« La reforme territoriale en cours est à repenser de fond en comble pour restaurer la place centrale du citoyen dans l’organisation de la vie locale et reconstituer le lien de proximité avec les élus« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.02
partiellement nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012.44 hPa
Humidité
74 %

Sondage