Alerte Témoin

Édouard Philippe confirme (bien) que le siège du Crous est à Besançon

Publié le 21/03/2018 - 08:42
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

Après les soubresauts de l'automne suite au mécontentement de Dijon de ne pas accueillir le siège du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous), le Premier ministre a bien confirmé dans un courrier au sénateur Jacques Grosperrin que le siège du Crous reste bisontin.  

crous.jpg
© CROUS de Besançon

Le 5 octobre 2017, la ministre de l'Enseignement supérieur, de l'innovation et de la Recherche décidait d'attribuer le siège du Crous à Besançon. Dijon, et notamment son maire, François Rebsamen, s'étaient offusqué de cette décision. Les élus bisontins de tout bord  avaient alors appelé les élus de Dijon et de la Côte d’Or "à s’inscrire dans une logique de coopération et de partenariat plutôt qu’à contester les arbitrages déjà rendu" car visant " l’intérêt général pour le dynamisme et l’attractivité de l’ensemble des territoires en Bourgogne-Franche-Comté."

Après confirmation en début d'année que le Crous resterait bien à Besançon, Jean-Louis Fousseret, estime que le dossier était clos. Il l'est définitivement après la réception d'un courrier du Premier ministre en date du 13 mars au sénateur Jacques Grosperrin qui se félicite de l'aboutissement favorable de la démarche entreprise collégialement au mois de décembre avec l'ensemble des parlementaires de Franche-Comté.

Édouard Philippe explique dans son courrier en date du 13 mars 2018 que la "recherche d'équilibre" dans le cadre de la réforme territoriale a donné lieu à "de nombreuses discussions" notamment sur le positionnement du rectorat ou de l'ARS (agence régionale de santé). Le Premier ministre conclut en stipulant que l'organisation proposée avec un siège du Crous à Besançon répond au mieux au fonctionnement des services dans l'intérêt de la Bourgogne Franche-Comté. 

1 Commentaire

Et cependant : Besançon compte nettement moins d'étudiants que Dijon ; une seule université positionnée dans le classement de Shangaï ; contre deux pour la capitale régionale et Besançon est classée en 19 ième position ; derrière Dijon ( 17 ième) ; comme ville préférée des étudiants .. Artificiel ; donc provisoire .
Publié le 27 septembre 2019 à 07h35 par Patrick Lepak • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Découvrez quelles directions régionales siègent à Besançon !

Marie-Guite-Dufay a dévoilé ce vendredi 24 juin 2016 lors du conseil régional à Dijon les directions des services régionaux qui siègeraient à Besançon et à Dijon. Il y en a 12 dans l'ex-capitale franc-comtoise et 17 dans le chef-lieu bourguignon. 

Education

Un livre pour les vacances : « Le Renard et le Bouc »

Pour cet été 2020, dans la continuité des "Passeurs d'histoire" et du "club lecture des collégiens", l'académie de Besançon en lien avec maCommune.info propose des histoires et des fables à redécouvrir avec Jean De La Fontaine. L'occasion de lire et de faire passer quelques messages à nos enfants ! Aujourd'hui, voici "Le Renard et le Bouc" lu par Mélyna de l'école de Grandfontaine.

Un livre pour les vacances : « La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf » lu par Habib

Pour cet été 2020, dans la continuité des "Passeurs d'histoire" et du "club lecture des collégiens", l'académie de Besançon en lien avec maCommune.info propose des histoires et des fables à redécouvrir avec Jean De La Fontaine. L'occasion de lire et de faire passer quelques messages à nos enfants ! Aujourd'hui, voici "La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf" lu par Habib de l'école de Grandfontaine.

Brevet des collèges : 88,4 % de réussite en Franche-Comté

Le taux de réussite au Diplôme National du Brevet, toutes séries confondues et tous candidats confondus (scolaires ou non), s’élève à 88,4 % pour la session 2020 dans l'académie de Besançon. Ce taux est supérieur de 3,6 points par rapport à la session 2019. Le taux de réussite de la série générale atteint 89,3 %, en hausse de 3 points par rapport à 2019. Avec 80,8 % d’élèves admis, les résultats de la série professionnelle gagnent 9,3 points.

Un livre pour les vacances : « Le Pot de terre et le Pot de fer » lu par Evan

Pour cet été 2020, dans la continuité des "Passeurs d'histoire" et du "club lecture des collégiens", l'académie de Besançon en lien avec maCommune.info propose des histoires et des fables à redécouvrir avec Jean De La Fontaine. L'occasion de lire et de faire passer quelques messages à nos enfants ! Aujourd'hui, voici "Le pot de terre et le pot de fer" lu par Evan de l'école de Grandfontaine.

"Le Lion et le rat" lu par Lina

Pour cet été 2020, dans la continuité des "Passeurs d'histoire" et du "club lecture des collégiens", l'académie de Besançon en lien avec maCommune.info propose des histoires et des fables à redécouvrir avec Jean De La Fontaine .Occasion de lire et de faire passer quelques messages à nos enfants ! Aujourd'hui, voici "Le Lion et le rat" lu par Lina de l'école de Grandfontaine.

L’Université Bourgogne-Franche-Comté sélectionnée pour créer un institut international

Dans le cadre du troisième Programme d’investissements d’avenir, l’Université Bourgogne-Franche-Comté a été sélectionnée pour mettre en place le projet UBFC International Graduate Institute - "UBFC-Integrate". Doté d’un financement de 14,4 millions d’euros, ce projet installera à terme dans la région un institut international qui devra favoriser la formation par la recherche de très haut niveau, intégrant le master et le doctorat.

Un livre pour les vacances : Le Rat de ville et le Rat des champs (Jean de La Fontaine)

Après le Club de lecture, l'académie de Besançon lance en partenariat avec maCommune.info l'opération "Un livre pour les vacances". Ce vendredi 3 juillet, on commence avec la première lecture de Fables de Jean de La Fontaine par le recteur lui-même : Le Rat de ville et le Rat des champs.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.01
    ciel dégagé
    le 13/07 à 21h00
    Vent
    0.71 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    57 %

    Sondage