Les députés du Doubs Barbara Romagnan et Eric Alauzet s’engagent pour la CSG progressive

Publié le 18/09/2013 - 19:11
Mis à jour le 18/09/2013 - 19:14

La députée du Doubs PS Barbara Romagnan a indiqué par un communiqué qu’elle déposera devant l’Assemblée nationale, aux côtés de 73 de ses collègues de la majorité - dont Eric Alauzet, député EELV du Doubs, et Jean-Michel Villaumé, député PS de Haute-Saône -, deux amendements au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 afin d'introduire la progressivité de la CSG. Ceci afin "d'assurer la justice fiscale et de redonner du pouvoir d'achat aux ménages populaires".

_2013-09-18montage_romagnan_alauzet.jpg
Barbara Romagnan ©dr / Eric Alauzet ©yves petit

financement de la sécurité sociale

PUBLICITÉ

« Alors que le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 sera présenté prochainement par le Gouvernement puis en débat au Parlement, je fais partie d’un groupe de 74 députés de la majorité – notamment mes collègues francs-comtois Eric Alauzet et Jean-Michel Villaumé – qui proposera deux amendements introduisant une CSG progressive, pour la justice fiscale et le pouvoir d’achat », indique Barbara Romagnan par un communiqué. 

« En juillet dernier, responsables et parlementaires de la majorité, nous avions appelé de nos vœux la mise en œuvre d’une grande réforme fiscale conformément à l’engagement n°14 du Président de la République. Alors que s’ouvre, dans des conditions difficiles, le débat public sur les orientations budgétaires pour 2014 et que la préoccupation du pouvoir d’achat prend de l’ampleur dans nos territoires, il est temps de poursuivre cette initiative commune« , poursuit-elle.

Pas entendus

« Nos propositions ne semblent pas avoir été retenues dans les premiers arbitrages du budget 2014, précise la députée. Parlementaires de la majorité, nous soutenons l’élargissement du mécanisme de décote de l’impôt sur le revenu proposé par le Premier ministre, mais nous pensons qu’il est possible d’aller plus loin sur le terrain du pouvoir d’achat. Nous souhaitons donc déposer deux amendements au futur projet de loi de financement de la sécurité sociale pour rendre la CSG progressive. Cette mesure de justice fiscale permettrait de rendre, de manière substantielle, du pouvoir d’achat aux catégories populaires et moyennes sans accroître le déficit public : à titre d’exemple, avec cette réforme, un couple marié, rémunéré au SMIC, avec deux enfants à charge, verrait son pouvoir d’achat augmenter de près de 75 euros par mois« .

« Rendre la CSG progressive constituerait un engagement fort du Gouvernement en faveur d’une politique juste qui produise des effets réels et rapides sur la fiche de paye, tout en réduisant les inégalités« , conclue-t-elle.

Les députés signataires :

Laurent Baumel, Pascal Cherki, Jérôme Guedj, Christian Paul, Eric Alauzet, Jean-Pierre Allossery, Pouria Amirshahi, Christian Assaf, Avi Assouly, Isabelle Attard, Pierre Aylagas, Serge Bardy, Philippe Baumel, Mme Ericka Bareigts, Jean-Pierre Blazy, Marie-Françoise Bechtel, Kheira Bouziane, Jean-Louis Bricout, Isabelle Bruneau, Gwenegan Bui, Fanélie Carrey-Conte, Nathalie Chabanne, Dominique Chauvel, Philip Cordery, François de Rugy, Philippe Doucet, Jean-Pierre Dufau, Laurence Dumont, Olivier Dussopt, Hervé Féron, Richard Ferrand, Geneviève Gaillard, Daniel Goldberg, Yves Goasdoué, Chantal Guittet, Razzy Hammadi, Mathieu Hanotin, Christian Hutin, Serge Janquin, Régis Juanico, Laurent Kalinowski, Chaynesse Khirouni, François-Michel Lambert, Jean-Luc Laurent, Viviane Le Dissez, Michel Lefait, Christophe Léonard, Arnaud Leroy, Michel Lesage, Lucette Lousteau, Jean-Philippe Mallé, Jean-René Marsac, Kleber Mesquida, Paul Molac, Franck Montaugé, Philippe Noguès, Philippe Plisson, Dominique Potier, Michel Pouzol, Patrice Prat, Monique Rabin, Denys Robiliard, Barbara Romagnan, Eva Sas, Gérard Sebaoun, Suzanne Tallard, Stéphane Travert, Catherine Troallic, Cécile Untermaier, Jacques Valax, Fabrice Verdier, Michel Vergnier, Jean-Michel Villaumé, Paola Zanetti.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.26
légère pluie
le 20/10 à 15h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1005.2 hPa
Humidité
80 %

Sondage