Les lunettes de soleil, tendance de l'été 2019

Publié le 16/08/2019 - 14:30
Mis à jour le 16/08/2019 - 10:07

Cet été, impossible de les manquer. Dans les rues de Besançon et ailleurs, elles sont sur tous les nez. Mais à quoi servent les lunettes de soleil ? Sont-elles un effet de mode, un outil de confort ou une protection ? Pour Jimmy Dubois, opticien à Besançon, c’est tout cela à la fois…

En été, dès qu’on parle d’extérieur, les lunettes de soleil s’imposent. D’abord comme effet de style, pour beaucoup de gens. Presque aussi évident que des chaussures. «Evidemment : les stars, les instagrameurs, bloggeurs, mannequins… En portent tout le temps, c’est devenu un vrai outil de mode » s’amuse Jimmy Dubois, opticien de la rue de Belfort.

Tendance hommes et femmes

Cet été, chez les femmes la tendance est « aux modèles très couverts, comme les Céline, très féminines, souvent avec des verres dégradés » explique l’opticien. Sans oublier les « formes ovales et les cat’s eye, à la forme allongée et qui se portent sur le nez ». Avec toujours les traditionnelles «  formes rétro revisitées, style Ray-Ban ».

Chez les hommes, c’est plus classique : « ce qui marche cet été c’est les formes hexagonales, aux angles très marqués. » Sans oublier encore une fois, les ovales et les rétro style Ray-Ban. « Mais pas trop les aviator » remarque Jimmy.

Autre alerte tendance, avec une grosse apparition depuis quelques mois : « on retrouve aussi beaucoup de modèles avec la mono-barre entre les verres, chez les hommes comme chez les femmes. »

Protection de l’oeil

Les lunettes, ça rend cool. Mais pour l’opticien, ce n’est pas la seule utilité que l’on en tire, loin de là. « Les verres teintés filtrent les UV A et B, nocifs pour l’œil » détaille Jimmy Dubois.

« Concrètement, ça protège du vieillissement prématuré de l’œil, et des dégénérescences de la cataracte, de la rétine, etc… Certains verres filtrent aussi les infrarouges, ce qui évite le dessèchement de l’œil ou de la lentille. »

Des verres adaptés

Elles sont donc stylées et protègent l’œil. Mais aussi notre confort. « On propose des verres photochromiques, déjà teintés mais qui foncent ou s'éclaircissent en fonction de la luminosité. On peut les utiliser en intérieur, extérieur, dans les bois, en ville à l'ombre, au soleil… Elles sont plus polyvalentes que des classiques. » Et le succès est au rendez-vous : « ces verres se démocratisent énormément, on en a vendu beaucoup depuis le début de l’année ».

Si l’on parle confort, le filtre polarisant fait bien son œuvre. « C’est un filtre qui supprime les reflets sur les surfaces planes. Comme sur le verre, une flaque d’eau, une vitre, de la neige… Et aussi les reflets intérieurs de l’œil. C’est bien plus confortable pour la vue » précise l’opticien.

Comptez une différence prix de 60€ par rapport à des verres classiques pour les verres photochromiques, et 30 à 40€ pour un filtre polarisant. « Ceux qui s’y essaient assurent que le jeu en vaut la chandelle » sourit l’opticien.

Aujourd’hui, les gens mettent le prix dans leurs lunettes. Il faut dire, « on en achète dès les premiers rayons du soleil, en mars ; et dès lors, à chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez, on en profite pour les sortir » conclut Jimmy Dubois.

Infos +

  • Jimmy Dubois Opticiens,
  • 45 rue de Belfort, 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Un nouveau magazine sur la Haute-Saône débarque en kiosque

À travers son nouveau magazine "Haute-Saône authentique", Eric Lejeune rend hommage à la Haute-Saône. Disponible depuis vendredi 24 mai 2024 et jusqu’au mois de septembre chez les marchands de journaux du Doubs et de toute la Bourgogne – Franche-Comté, ce magazine de 100 pages décrit les différents aspects de ce département voisin.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Flamme olympique dans le Doubs : un très lourd dispositif de sécurité prévu le 25 juin

À l’occasion du troisième comité de pilotage relatif à la sécurité du passage de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin 2024, l’équipe préfectorale a tenu une conférence de presse lundi 27 mai, en présence des représentants des forces de l’ordre, afin de présenter les mesures de sécurité mises en place sur les différents sites du parcours.

Une cérémonie pour “donner du sens à l’héritage de la Résistance” à la Citadelle

À l’occasion de la journée nationale de la Résistance, une cérémonie commémorative a eu lieu lundi 27 mai 2024 à la Citadelle de Besançon aux poteaux des fusillés de l’Esplanade Denise Lorach en présence de la sous-préfete, de la maire de Besançon, de la rectrice d’académie et de nombreux élus et membres de l’autorité. 

3e Coupe du monde des jeunes bergers : la Bourgogne – Franche-Comté, hôte de la compétition

Du 25 mai au 1er juin 2024, c’est en France que se dérouleront les épreuves de la troisième Coupe du monde des jeunes bergers. Vingt-neuf candidats issus de 17 pays du monde entier joueront le prix de champion sur plusieurs épreuves. Ces épreuves sont réparties sur des étapes itinérantes, dont une à Charolles, en Bourgogne - Franche-Comté.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.3
nuageux
le 28/05 à 18h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %