Alerte Témoin

Les lunettes de soleil, tendance de l'été 2019

Publié le 16/08/2019 - 14:30
Mis à jour le 16/08/2019 - 10:07

Cet été, impossible de les manquer. Dans les rues de Besançon et ailleurs, elles sont sur tous les nez. Mais à quoi servent les lunettes de soleil ? Sont-elles un effet de mode, un outil de confort ou une protection ? Pour Jimmy Dubois, opticien à Besançon, c’est tout cela à la fois…

PUBLICITÉ

En été, dès qu’on parle d’extérieur, les lunettes de soleil s’imposent. D’abord comme effet de style, pour beaucoup de gens. Presque aussi évident que des chaussures. «Evidemment : les stars, les instagrameurs, bloggeurs, mannequins… En portent tout le temps, c’est devenu un vrai outil de mode » s’amuse Jimmy Dubois, opticien de la rue de Belfort.

Tendance hommes et femmes

Cet été, chez les femmes la tendance est « aux modèles très couverts, comme les Céline, très féminines, souvent avec des verres dégradés » explique l’opticien. Sans oublier les « formes ovales et les cat’s eye, à la forme allongée et qui se portent sur le nez ». Avec toujours les traditionnelles «  formes rétro revisitées, style Ray-Ban ».

Chez les hommes, c’est plus classique : « ce qui marche cet été c’est les formes hexagonales, aux angles très marqués. » Sans oublier encore une fois, les ovales et les rétro style Ray-Ban. « Mais pas trop les aviator » remarque Jimmy.

Autre alerte tendance, avec une grosse apparition depuis quelques mois : « on retrouve aussi beaucoup de modèles avec la mono-barre entre les verres, chez les hommes comme chez les femmes. »

Protection de l’oeil

Les lunettes, ça rend cool. Mais pour l’opticien, ce n’est pas la seule utilité que l’on en tire, loin de là. « Les verres teintés filtrent les UV A et B, nocifs pour l’œil » détaille Jimmy Dubois.

« Concrètement, ça protège du vieillissement prématuré de l’œil, et des dégénérescences de la cataracte, de la rétine, etc… Certains verres filtrent aussi les infrarouges, ce qui évite le dessèchement de l’œil ou de la lentille. »

Des verres adaptés

Elles sont donc stylées et protègent l’œil. Mais aussi notre confort. « On propose des verres photochromiques, déjà teintés mais qui foncent ou s'éclaircissent en fonction de la luminosité. On peut les utiliser en intérieur, extérieur, dans les bois, en ville à l'ombre, au soleil… Elles sont plus polyvalentes que des classiques. » Et le succès est au rendez-vous : « ces verres se démocratisent énormément, on en a vendu beaucoup depuis le début de l’année ».

Si l’on parle confort, le filtre polarisant fait bien son œuvre. « C’est un filtre qui supprime les reflets sur les surfaces planes. Comme sur le verre, une flaque d’eau, une vitre, de la neige… Et aussi les reflets intérieurs de l’œil. C’est bien plus confortable pour la vue » précise l’opticien.

Comptez une différence prix de 60€ par rapport à des verres classiques pour les verres photochromiques, et 30 à 40€ pour un filtre polarisant. « Ceux qui s’y essaient assurent que le jeu en vaut la chandelle » sourit l’opticien.

Aujourd’hui, les gens mettent le prix dans leurs lunettes. Il faut dire, « on en achète dès les premiers rayons du soleil, en mars ; et dès lors, à chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez, on en profite pour les sortir » conclut Jimmy Dubois.

Infos +

  • Jimmy Dubois Opticiens,
  • 45 rue de Belfort, 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.96
nuageux
le 21/02 à 6h00
Vent
0.41 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
92 %

Sondage