Les présidents de l'université de Bourgogne et de Franche-Comté s'expriment sur le devenir de l'Enseignement Supérieur

Publié le 22/10/2018 - 11:30
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:17

Alain Bonnin, président de l'université de Bourgogne et Jacques Bahi, président de l'université de Franche-Comté, ont tenu à communiquer ensemble ce mois d'octobre 2018 sur le futur de l'université Bourgogne-Franche-Comté. Cette initiative a été saluée par Nicolas Chaillet, président d'UBFC.  

"Je me réjouis de leur communiqué commun et du message qu’ils ont exprimé. Ainsi, les deux Présidents souhaitent que soit saisi le cadre offert par l’ordonnance à venir en proposant, sur la base de la COMUE* Université Bourgogne-Franche-Comté, d’aller plus loin. Il s’agit d’une reconnaissance du travail engagé par UBFC, ses instances, ses personnels, l’ensemble des établissements membres. Nous devons poursuivre le développement de l’ESRI de Bourgogne-Franche-Comté, pour notre communauté, pour la réussite du projet I-SITE et pour notre Région", expliquent Nicolas Chaillet.

Une volonté de "valoriser leur complémentarité pour un ESRI* plus fort en Bourgogne-Franche-Comté"

L’université de Bourgogne et l’université de Franche-Comté, établissements pluridisciplinaires, maillent l’ensemble de l’arc géographique du territoire de Bourgogne-Franche-Comté par leurs implantations respectives, à Auxerre, Belfort, Besançon, Chalon-sur-Saône, Dijon, Le Creusot, Lons-le-Saunier, Mâcon, Montbéliard, Nevers et Vesoul.

"C’est un atout considérable et le constat est évident : l’Enseignement Supérieur, la Recherche et l?Innovation (ESRI) représentent une force pour ce territoire en véritable levier pour son développement", précisent Alain Bonnin et Jacques Bahi. Et d'ajouter : "si ces deux universités affirment leur identité, confirment leurs particularités, elles souhaitent et ont toujours souhaité valoriser leur complémentarité pour un ESRI plus fort en Bourgogne-Franche-Comté (…)

Elles ont activement œuvré, avec l’UTBM, les écoles d’Ingénieurs et de management à la création d’une Université Fédérale dans la grande région : la communauté d’universités et établissements UBFC, constituée en 2015. En transférant notamment à la COMUE une partie importante des outils de pilotage de la recherche, la coordination des stratégies des unités de recherche, la signature scientifique commune ou le portage des PIA, les deux universités ont entendu porter à l’échelle de la COMUE UBFC l’ambition d’une université fédérale de recherche de rang international qui participe au développement régional et national de l’ESRI et du territoire Bourgogne-Franche-Comté. Et elles le plébiscitent".

*COMUE : communauté d'universités et d'établissements
*ESRI : Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Éducation : pas de rassemblement prévu dans le Doubs ce jeudi

Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour la journée ce jeudi 20 janvier 2022 dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander "des réponses fortes" face au "chaos" engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l’éducation. Aucun rassemblement n’est organisé dans l’Académie excepté à Belfort où une manifestation est prévue à 17h00 Place Corbis.

Besançon : la Semaine olympique et paralympique s’adapte encore au contexte sanitaire

La Semaine Olympique et Paralympique 2022 se déroulera du 24 au 29 janvier 2022 à Besançon. Elle s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux élèves de la maternelle à l’université, mais aussi aux athlètes et aux collectivités territoriales. Cet événement national a pour but de valoriser le sport, sensibiliser les pratiquants au maintien ou à la reprise d’une activité physique tout en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.03
peu nuageux
le 22/01 à 6h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
88 %

Sondage