Alerte Témoin

Les salariés de GE à Belfort retardent le départ d'une turbine à gaz

Publié le 07/06/2019 - 16:08
Mis à jour le 08/06/2019 - 08:35

Mise à jour à 16h08 •

Plusieurs centaines de salariés de General Electric ont retardé pendant quelques heures vendredi matin le départ d'une turbine à gaz de l'usine de Belfort pour protester contre le vaste plan social qui doit toucher le site, l'intersyndicale en appelant désormais au chef de l'Etat.

GE-9H-Gas-Turbine_PSP31369-063
Gas Turbine, Rotor on Half Belfort . © GE

Ces 350 à 400 salariés, selon les syndicats, ont bloqué de 07H45 à 11H00 l'une des entrées du site, empêchant le convoi exceptionnel d'une trentaine de mètres de long de le quitter. Le convoi, qui transportait cette turbine à gaz d'une centaine de tonnes, a  toutefois pu quitter le site vers 13H00, selon Alexis Sesmat, délégué syndical Sud Industrie.

Lors d'une conférence de presse réunie dans l'après-midi, l'intersyndicale, estimant que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire "n'est plus un interlocuteur fiable" et n'a "pas pris la mesure" du "plus gros plan social" depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, en a appelé "au chef de l'Etat".

Les syndicats lui ont demandé un rendez-vous à Belfort, en marge de la visite qu'il a prévu d'effectuer lundi à une centaine de kilomèrtres de là, au Musée Courbet de Ornans (Doubs). Ils ont été convoqués le 17 juin pour le lancement du plan social annoncé par l'industriel américain, qui envisage 1.050 suppressions d'emplois en France, dont 800 dans l'entité turbines à gaz de Belfort.

Le rendez-vous du "17 juin lance le cycle d'information et de consultation qui, légalement, se tient en quatre mois. Or, on estime que les conditions ne sont pas réunies", a déclaré Alexis Sesmat à l'AFP. Le syndicaliste fait valoir que Bruno Le Maire "a demandé à General Electric de revoir sa copie" et que la diversification des activités du site, en particulier dans l'aéronautique, prendra "une dizaine de mois", bien au-delà de cette phase de quatre mois.

Pour M. Sesmat, qui souligne que les syndicats veulent faire annuler cette convocation, "il ne faut absolument pas que cette réunion de lancement du plan ait lieu".  Même si une grève n'est "pas à l'ordre du jour", la "mobilisation des salariés va crescendo", a-t-il prévenu.

Lundi, en visite à Belfort, Bruno Le Maire avait appelé General Electric à réduire le nombre de suppressions d'emplois, proposant aussi de soutenir financièrement la diversification du site.  Une pétition en ligne, lancée mercredi et intitulée "Stop au massacre de notre industrie par General Electric: 1.000 emplois délocalisés hors de Belfort", avait recueilli vendredi après-midi plus de 3.900 signatures

(Source AFP)

1 Commentaire

ent
Publié le 7 juin 2019 à 16h38 par grlulu • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Concertation des élus et prévention covid-19: « Il en va aussi de la survie de la vie associative » (Patrick Genre)

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

SONDAGE Covid-19 : limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Loup en Haute-Saône : certains éleveurs autorisés à effectuer des tirs de défense simple

Suite à l'attaque d'un ovin ce lundi 21 septembre 2020 à Fougerolles et à la présence avéré d'un loup, la préfète de la Haute-Saône et le préfet des Vosges ont pris des arrêtés autorisant certains éleveurs à effectuer des tirs de défense simple en vue de protéger leurs troupeaux contre la prédation du loup.

Décès de Michael Lonsdale, acteur franco-britannique de renom

Comédien des avant-gardes comme des productions populaires, l'acteur franco-britannique Michael Lonsdale, est décédé lundi 21 septembre 2020 à 89 ans, après 60 années de carrière et une consécration, pour ce chrétien fervent, pour son rôle de moine dans "Des hommes et des dieux". À Besançon, il prêta sa voix pour illustrer le personnage de Victor Hugo dans le tramway.

Plan National Vélo : quatre nouveaux projets lauréats de « Continuités cyclables » en Franche-Comté

A l’occasion des deux ans du Plan National Vélo, Barbara Pompili, ministre de la Transition Écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué en charge des Transports ont annoncé  à la mi-septembre un montant de 200 millions d'euros supplémentaires en faveur du vélo dans le plan France Relance et l’augmentation de 20 millions d'euros du budget attribué au dispositif de réparation "Coup de pouce vélo". Ils ont également communiqué la liste des territoires lauréats de la 2ème édition de l’Appel à Projets "continuités cyclables" : quatre projets ont été retenus en Franche-Comté dont un à Besançon.

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     12.8
    légère pluie
    le 25/09 à 0h00
    Vent
    6.8 m/s
    Pression
    1004 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage