L'étude payante à Arènes: retour sur les faits...

Publié le 06/02/2010 - 17:19
Mis à jour le 06/02/2010 - 17:19

Courant 2009, un nouveau système de garderie a été mis en place à l'école publique d'Arènes. Les parents ont été informés au mois de mars que leurs enfants ne bénéficiaient plus de l'étude du soir traditionnelle mais d'animations encadrées par les Francas.

PUBLICITÉ

Deux réunions ont été organisées, en mars et en juin 2009 : lors de ces réunions, les parents ont manifesté leur désir de voir l’étude traditionnelle GRATUITE rétablie. Il leur a été répondu que ce n’était pas possible, que l’étude serait dorénavant prise en charge par les Francas, et qu’elle serait payante.

Pour faire taire les parents, il leur a été affirmé que la Ville de Besançon n’avait pas le choix, et que de toutes façons le système serait obligatoirement étendu à toutes les écoles de la ville dès la rentrée. Beaucoup d’assertions autoritaires, et peu d’écoute. Le mécontentement des parents devant l’attitude des services de l’éducation était grandissant.

Passent les vacances d’été…  A la rentrée, l’inscription au CLAE (le centre de loisir géré par les Francas et qui vient en remplacement abusif de l’étude traditionnelle) devient obligatoire… ou alors, pas de garderie du soir. Certains parents refusent et décident de faire rentrer leurs enfants à la maison à la sortie des classes.

D’autres, acculés par leurs contraintes professionnelles inscrivent tout de même leurs enfants, assurés par la Direction de l’éducation que le système est incontournable et étendu à toutes les écoles de Besançon. Le premier trimestre permet de constater plusieurs choses :
1/ Battant, quartier populaire, est le seul à subir le système CLAE sans le moindre choix possible.

2/ Les parents de Battant ( majoritairement CSP ++ comme tout le monde le sait…) sont donc les seuls de toute la ville à recevoir en décembre une facture pour l’étude du soir ("Joyeux Noël les enfants ! : cette année on vous offre l’étude du soir !")

3/ Le service en lui-même est catastrophique : non seulement les devoirs ne sont pas faits, mais certains enfants se plaignent également de mauvais traitements : langage ordurier et insultes de la part de certains animateurs, privations de nourriture, punitions collectives etc…

Confrontés aux accusations des enfants par certains parents, les Francas les réfutent … LES PARENTS DE BATTANT REFUSENT D ETRE LES SEULS A PAYER L ETUDE DU SOIR POUR LEURS ENFANTS et exigent le retour immédiat à l’étude gratuite, éventuellement assortie d’animations AU CHOIX !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.96
peu nuageux
le 17/09 à 18h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019.62 hPa
Humidité
70 %

Sondage