« L’Hôtel de région peut être situé dans une ville distincte du chef-lieu de région » voté au Sénat

Publié le 22/10/2014 - 13:56
Mis à jour le 22/10/2014 - 14:04

Le Sénat, a examiné cette semaine en commission spéciale en seconde lecture, le projet de loi sur la délimitation des régions et la modification du calendrier électoral dans le cadre de la réforme territoriale. Le projet de loi avait été modifié par l’Assemblée nationale en juillet dernier. Éric Alauzet était alors intervenu dans l’hémicycle notamment sur la question du chef-lieu de région et avait défendu plusieurs amendements à ce sujet. L’un d’eux proposait de distinguer le lieu de l’Hôtel de région par rapport au chef-lieu de région, en concertation avec Barbara Romagnan, Marie-Guite Dufay et Jean Louis Fousseret...

eric_alauzet_assemblee_nationale.22.png
©assemblée nationale (capture)

Fusion des régions

PUBLICITÉ

Les députés, comme avait pu le défendre Éric Alauzet, « soucieux de garantir un équilibre du territoire et de répartir les fonctions métropolitaines entre les anciennes capitales régionales », avaient finalement adopté un autre amendement indiquant que « l’emplacement de l’Hôtel de Région soit fixé par le Conseil régional ». L’amendement a néanmoins été repris par ses collègues sénateurs écologistes Ronan Dantec et Jean-Vincent Placé. 

En commission spéciale, ce mardi 21 octobre, l’amendement identique précisant que « l’Hôtel de région peut être situé dans une ville distincte du chef-lieu de région » a été adopté et celui de l’Assemblée, « moins précis », supprimé.

« Ouvrir un cycle nouveau plus coopératif, plus collaboratif entre les anciennes capitales régionales »

« La fusion de plusieurs régions rend nécessaire de permettre un meilleur partage des pouvoirs sur l’ensemble du territoire et un changement de gouvernance, qui ne peut se faire uniquement à partir de la ville chef-lieu ». « Préciser explicitement que l’hôtel de région peut être situé dans une ville distincte du chef-lieu permettrait de faciliter les fusions prévues par le présent projet de loi, en évitant le sentiment d’absorption d’une région par une autre ».

A ce stade, cet amendement affirme « nettement l’objectif d’une coopération équilibrée entre deux régions et deux capitales régionales » indique Éric Alauzet. « Il s’agit d’être dans une logique plus coopérative et de partage des organes de décision » et « d’ouvrir un cycle nouveau plus coopératif, plus collaboratif entre les anciennes capitales régionales rassemblées au sein d’un pôle métropolitain, un pôle capital qui renvoie la notion de chef-lieu au rang des antiquités ». 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bruno Le maire se déplacera en Franche-Comté jeudi 21 et vendredi 22 mars 2019

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, se rendra en Haute-Saône jeudi 21 mars et dans le Doubs vendredi 22 mars 2019. Ce déplacement s’inscrit notamment dans le cadre de la 9e Semaine de l’industrie. Du 18 au 24 mars, plus de 4 700 événements (visites d’entreprises, conférences, ateliers, job dating, journées portes ouvertes dans les écoles…) sont organisés partout en France.

« Agri-bashnig » : EELV Bourgogne Franche-Comté appelle à changer d’agriculture « pour sauver les paysans, l’environnement et la santé ! »

Dans un communiqué du 19 mars 2019, EELV s'inquiète de la campagne dite de "réhabilitation" de l’agriculture et de ses agriculteurs, "stop à l'agri-bashing", initiée par la Région Bourgogne Franche-Comté et sa présidente Marie-Guite Dufay. Les écologistes parlent d'une "mauvaise blague".

Annie Genevard demande la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens à R. Ferrand

Dans un courrier en date du 19 mars 2019, Annie Genevard, députée du Doubs Les Républicains, vice-présidente de l'Assemblée nationale et membre de la commission des affaires culturelles et Philippe Gosselin, député de La Manche LR et vice-président de la commission des Lois à l'Assemblée nationale demandent au président de l’Assemblée nationale la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens.

Venue de Jacqueline Gourault à Lure : « l’inutile valse des ministres potiches » (élus de l’opposition)

Suite à la venue en Haute-Saône et notamment à Lure de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, les élus de l'opposition de la ville de Lure ont tenu à exprimer leur mécontentement. La ministre n'a pas fait d'annonce qui empêcherait l'abandon du projet de reconstruction de la prison.

Marie-Guite Dufay souhaite implanter la production de « batteries électriques » dans la région

Marie Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, souhaite avec 50 signataires (élus, industriels, chercheurs et constructeur) accueillir la première usine de batterie "made in France". Pour cela, la présidente a exposé ses arguments ce 18 mars 2019 dans une lettre destinée au chef de l'État.

Les Jeunes avec Macron : Mathieu Farrero est le nouveau référent départemental dans le Doubs

Mathieu Farrero a été nommé référent des Jeunes Avec Macron (JAM) du Doubs le 16 mars 2019 lors du dernier conseil national des Jeunes Avec Macron qui s’est tenu à Paris. Cet étudiant en économie de 21 ans, résidant à Besançon, succède à Florian Maillot. Il aura en charge d’engager une nouvelle dynamique sur le territoire et de représenter le mouvement dans le département du Doubs.

La ministre Jacqueline Gourault en Haute-Saône

Après deux récentes annulations de déplacement en Haute-Saône, la troisième devrait être la bonne ! Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, est en Haute-Saône ce lundi 18 mars 2019. Elle visitera l'entreprise Val-Air et rencontrera des élus de Lure avec qui elle devrait discuter de l'abandon du projet de reconstruction de la prison.

TGV Lyria : la Région Bourgogne Franche-Comté n’accepte pas les hypothèses proposées

Après sa rencontre du 27 février 2019 avec Guillaume Pépy, président de SNCF, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni le comité de suivi de la desserte du Lyria mercredi 13 mars à Dole. Objectif : auditionner l’entreprise Lyria sur les propositions alternatives à la suppression d’un aller-retour sur quatre du TGV entre Paris et Lausanne, via Dijon, Dole, Mouchard, Frasne et Vallorbe.

Loi PACTE : la grogne des commissaires aux comptes en Bourgogne-Franche-Comté

tribune • Dans une tribune publiée dans le journal du palais, Franck Paul et Philippe Dandon, respectivement présidents de la compagnie régionale des commissaires aux comptes de Besançon et de Dijon (CRCC) demandent au gouvernement de revoir sa copie concernant notamment le relèvement brutal des seuils d’audit légal inclus dans la Loi Pacte sur les commissaires aux comptes. Ils parlent d'un risque majeur pour l'économie française et estiment que 10.000 emplois sont menacés dans leur profession.  

Les députés autorisent les pharmaciens à délivrer certains médicaments sans ordonnance

Mercredi 13 mars 2019, les députés ont prévu en commission dans le cadre de l'examen du projet de loi santé d'autoriser les pharmaciens à délivrer dans certaines conditions des médicaments normalement sous ordonnance pour des pathologies bénignes comme des cystites ou angines. Les députés ont aussi prévu, à l'initiative du rapporteur et de certains députés LREM, de permettre aux infirmiers d'adapter des traitements en fonction des résultats d'analyses de biologie médicale des patients

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.63
ciel dégagé
le 21/03 à 3h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1033.17 hPa
Humidité
83 %

Sondage