Loi travail: la session du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté perturbée

Publié le 29/04/2016 - 12:38
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

Une dizaine d'opposants au projet de loi travail ont brièvement interrompu une session du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à son ouverture ce vendredi 29 avril 2016  avant d'être évacués par la police dans le calme. 

conseil_regional_seance.jpg
conseil_regional_seance.jpg
PUBLICITÉ

Peu avant 9h, au début d’une session publique de l’assemblée plénière du conseil, « alors que la présidente débutait son discours introductif« , les protestataires ont investi l’hémicycle « en manifestant bruyamment leur opposition à la loi El-Khomri et en revendiquant une prise de parole« , a indiqué la région. La séance a été suspendue « une vingtaine de minutes » par sa présidente PS Marie-Guite Dufay, le temps pour la police d’évacuer les manifestants. « Cette intervention s’est déroulée dans le calme« , a souligné la région.

« Cette agitation, symbole de la déliquescence de la France de M. Hollande, qui se dissout chaque jour sous nos yeux, est intolérable« , a réagi dans un communiqué le conseiller régional LR de Saône-et-Loire, Gilles Platret, en qualifiant les protestataires de « bande d’excités » et en les associant au mouvement « Nuit Debout ». En réaction, les élus du Front National ont entonné la Marseillaise.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 33.17
ciel dégagé
le 26/06 à 9h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1021.93 hPa
Humidité
64 %

Sondage