Les défis de Frédéric Kowalski, nouveau délégué de l'ONF en Franche-Comté

Publié le 11/11/2014 - 10:57
Mis à jour le 11/11/2014 - 11:35

A 56 ans, Frédéric Kowalski est le nouveau délégué territorial de l'Office national des forêts (ONF).  Dans un contaxte compliqué, Il a pris ses fonctions le 15 octobre à Besançon et remplace Sylvestre Chagnard, parti à la DRAAF Champagne-Ardennes. L'ONF est en effet, aujourd'hui, dans une mauvaise passe financière qui lui impose une complète réorganisation et notamment un allègement de son personnel. D’ici fin 2015, une diminution de 10% des effectifs devrait ainsi être constatée en Franche-Comté ; la délégation territoriale disposera alors de 539 postes de fonctionnaires et de 170 à 180 postes d’ouvriers forestiers.

Du changement

PUBLICITÉ

Détenteur d’un BTS en gestion forestière, il a également obtenu le diplôme d’ingénieur forestier à l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts (ENGREF) et possède par ailleurs un DESS d’informatique. Frédéric Kowalski a débuté sa carrière à l’ONF en 1981. Ce Lorrain d’origne connait bien les aspects forestiers de la Franche-Comté pour y exercer depuis 1994. Il a notamment été « Directeur forêt » de 2010, jusqu’à octobre 2014. Et cela devrait lui être très utile dans le contexte économique actuel.

Les réductions d’effectifs ne concerneront pas les agents de terrain

C’est l’un des premiers enjeux vis-à-vis duquel le nouveau délégué territorial aura à faire face. D’autant qu’un récent audit a révélé un véritable malaise social parmi l’ensemble du personnel ONF du territoire national. Mais Frédéric Kowalski précise qu’il s’agira surtout de non-remplacement et de départs à la retraite.

En outre, cela touchera le personnel de direction et non les agents forestiers. L’ONF entend ainsi conserver « un maximum d’opérationalité sur le terrain » et renforcer son maillage territorial. « C’est aussi le choix des communes forestières. »

20 millions d’euros pour financer le régime forestier

Un autre enjeu majeur est l’économie de 50 millions d’euros que souhaitait réaliser le Gouvernement sur trois ans. Il s’agissait de taxer davantage les communes forestières sur leur contribution au financement de l’ONF. Mais, c’est finalement « le conseil d’administration de l’ONF [qui] financera les 20 premiers millions sur ses fonds propres. Le reste se retrouvant en discussion dans le prochain contrat d’objectif fixé sur 2016-2020. »

Les recettes de ventes de bois devraient supporter cet effort budgétaire. La Franche-Comté qui compte peu de forêts domaniales, « n’y contribuera pas directement », avertit Frédéric Kowalski. Sur ses 396 000 hectares de forêts publiques, 90% appartiennent en effet aux collectivités, contre 10% seulement de forêts domaniales.

Pour équilibrer ses comptes, l’ONF prévoit aussi de se recentrer sur son coeur d’activités : la gestion publique. Ce qui l’amènera à réduire sans doute certains services annexes, tel le service « étude » amené à disparaître en Franche-Comté. Ses personnels seront redirigés vers la gestion patrimoniale.

Une augmentation de la part des contrats d’approvisionnements devrait aussi « permettre de lisser les hausses et les baisses du cours du bois, tout en assurant la pérennité de la filière locale », qui doit aussi faire face à la progression des exports à l’étranger.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.67
légère pluie
le 19/10 à 0h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1011.21 hPa
Humidité
97 %

Sondage