Alerte Témoin

L'origine d'Uranus et Neptune révélée par des chercheurs francs-comtois

Publié le 23/09/2014 - 14:47
Mis à jour le 23/09/2014 - 16:32

Une équipe de chercheurs franco-américains, pilotée par l’institut UTINAM (CNRS/Université de Franche-Comté), vient de proposer une solution au problème de la composition chimique d’Uranus et Neptune, fournissant ainsi des pistes pour comprendre leur formation.

planetes_uranus_neptune_.jpg
Les planètes du Système Solaire. Jupiter et la Saturne (rangée supérieure), Uranus et Neptune (au milieu), la Terre et Vénus (au milieu) et enfin Mars et Mercure tout en bas ! © Lsmpascal Créative commons

La science avance

Les chercheurs se sont intéressés au positionnement de ces deux planètes, les plus lointaines du système solaire, et proposent un nouveau modèle expliquant comment et dans quelle zone elles se sont formées...

"Elles possèdent chacune une masse d’environ quinze fois celle de la Terre, sont composées jusqu’à 90% de glace et sont riches en carbone. En raison de leurs caractéristiques particulières, la question concernant l’origine d’Uranus et de Neptune demeurait à ce jour irrésolue. Les observations du système solaire externe et les modèles antérieurs décrivant la formation des deux planètes ne permettaient pas d’expliquer comment celles-ci se sont formées dans la zone où elles se trouvent aujourd’hui", explique l'Insitut UTINAM sur son site.

Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans The Astrophysical Journal le 20 septembre dernier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi

Comment préserver l'air ? • Ce 16 septembre 2020 se tient la 6° édition de la « Journée nationale de la Qualité de l’Air », organisée par le Ministère de la Transition écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Bourgogne : les professionnels attendent un millésime 2020 « remarquable »

Le millésime 2020 s'annonce "remarquable" en Bourgogne, selon l'interprofession, qui s'est félicité jeudi de la bonne résistance de ses vins à l'export malgré un contexte économique mondial difficile, aggravé par la crise sanitaire. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été "minimale", les viticulteurs prévoient une année "autour de la moyenne", après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

L’automobile à hydrogène : un segment de niche, mais une vision d’avenir

Propulser des voitures, bus ou camions sans aucune émission polluante, c'est la promesse de la pile à hydrogène, dont la filière démarre lentement, mais pourrait s'imposer à terme face aux batteries rechargeables. Le constructeur PSA devrait lancer les premiers véhicules utilitaires à hydrogène (Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro) fin 2021.

Le train à hydrogène en France : pas avant 2025

Avec un train de retard sur l'Allemagne, pays dans lequel il est déjà sur les rails, l' hydrogène pourrait bien arriver d'ici 2025 en France grâce un plan de relance et l'annonce ce mardi d'un plan d'investissement de 7 milliards d'euros en faveur de cette filière énergétique sur laquelle mise la région Bourgogne Franche-Comté. Garantis "à zéro émission", les trains à hydrogène émettent uniquement de la vapeur d'eau et de l'eau condensée.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.34
    couvert
    le 20/09 à 21h00
    Vent
    0.32 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage