L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : "La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque"

Publié le 15/10/2021 - 17:16
Mis à jour le 15/10/2021 - 16:06

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

La communauté universitaire de l’université de Franche-Comté a souhaité rendre hommage à Samuel Paty, sauvagement assassiné l'année dernière à quelques mètres de l'établissement où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine, en se retrouvant dans la cour d’honneur de la maison de l’université ce vendredi 15 octobre à 10h30.

Une minute de silence a été observée et Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, a réaffirmé que "la seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

« Évasion d’un détenu dangereux d’une maison d’arrêt » : exercice de sécurité pour les élèves de l’académie de Besançon

De façon régulière, les élèves et l’ensemble de la communauté éducative de l’académie de Besançon sont confrontés à un exercice académique d’entrainement au risque attentat-intrusion. Un nouvel exercice a été déclenché ce jeudi 2 décembre à 9 h 52 afin de tester la chaine d’alerte entre les structures scolaires, les directions des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) et le rectorat.

UBFC : 14 millions d’euros pour le projet de recherche sur les microbes « Harmi »

Le projet Harmi, porté par l’Université de Bourgogne Franche-Comté, fait partie des 15 lauréats de l’appel à projets national « ExcellenceS ». Il obtient ainsi 14 millions d’euros pour l’étude des microbes, qui doit permettre de mieux répondre aux enjeux de ce siècle.

La grève dans les crèches municipales de Besançon reconduite le 9 décembre

Plusieurs syndicats ont appelé à la grève lundi 29 novembre pour dénoncer une "pause méridienne de 45 minutes minimum entre 11h et 14h30" pour les agents travaillant dans les crèches municipales de Besançon. Une soixantaine de manifestants s'est réunie devant les locaux de Grand Besançon Métropole. Un nouveau préavis de grève a été déposé pour la journée du 9 décembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.43
légère pluie
le 05/12 à 9h00
Vent
3.6 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
99 %

Sondage