Alerte Témoin

Démarchage téléphonique : "Les dispositifs existants sont d’une efficacité trop limitée" pour le sénateur Longeot

Publié le 12/03/2017 - 07:34
Mis à jour le 12/03/2017 - 22:07

Le sénateur du Doubs Jean-François Longeot estime que Bloctel, le dispositif de lutte contre le démarchage téléphonique n'est pas assez efficace et alerte le gouvernement à ce sujet.  Les consommateurs en France reçoivent en moyenne plus de 4 appels téléphoniques de ce type par semaine.

9 Français sur 10 se disent aujourd’hui excédés par le démarchage téléphonique. Le dispositif Bloctel, issu de la loi consommation, a été mis en place pour lutter contre ce type de démarchage. Mais pour le sénateur Jean-François Longeot, "les dispositifs existants ne sont d’une efficacité que trop limitée contre le phénomène."

Le 14 février 2017, il a donc interpellé la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire sur la "faible efficacité des mesures mises en œuvre afin de lutter contre le démarchage téléphonique." La secrétaire d’État avait reconnu, lors de la séance de question au gouvernement du 29 novembre 2016, qu’il "restait du travail à faire".

Jean-François Longeot souhaite connaitre "les intentions du gouvernement afin de limiter le démarchage téléphonique, notamment concernant l’éventualité d’une augmentation des amendes pour les opérateurs récalcitrants, d’une intensification des contrôles sur le respect de Bloctel, ou encore de la mise en place d’un indicatif permettant aux consommateurs de reconnaître facilement ce type de démarchage avant de décrocher."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.05
ciel dégagé
le 26/05 à 6h00
Vent
4.67 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
87 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune