Démarchage téléphonique : "Les dispositifs existants sont d’une efficacité trop limitée" pour le sénateur Longeot

Publié le 12/03/2017 - 07:34
Mis à jour le 12/03/2017 - 22:07

Le sénateur du Doubs Jean-François Longeot estime que Bloctel, le dispositif de lutte contre le démarchage téléphonique n’est pas assez efficace et alerte le gouvernement à ce sujet.  Les consommateurs en France reçoivent en moyenne plus de 4 appels téléphoniques de ce type par semaine.

9 Français sur 10 se disent aujourd’hui excédés par le démarchage téléphonique. Le dispositif Bloctel, issu de la loi consommation, a été mis en place pour lutter contre ce type de démarchage. Mais pour le sénateur Jean-François Longeot, "les dispositifs existants ne sont d’une efficacité que trop limitée contre le phénomène."

Le 14 février 2017, il a donc interpellé la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire sur la "faible efficacité des mesures mises en œuvre afin de lutter contre le démarchage téléphonique." La secrétaire d’État avait reconnu, lors de la séance de question au gouvernement du 29 novembre 2016, qu’il "restait du travail à faire".

Jean-François Longeot souhaite connaitre "les intentions du gouvernement afin de limiter le démarchage téléphonique, notamment concernant l’éventualité d’une augmentation des amendes pour les opérateurs récalcitrants, d’une intensification des contrôles sur le respect de Bloctel, ou encore de la mise en place d’un indicatif permettant aux consommateurs de reconnaître facilement ce type de démarchage avant de décrocher."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Maison d’arrêt : les élus de Besançon maintenant interpellent le ministre de la Justice

Jets de colis, cris, incivilités… Les parvis de la maison d’arrêt de Besançon, située dans le quartier de la Butte, sont le théâtre quasi quotidien de nuisances, ce que déplorent les riverains depuis plusieurs années. Pour porter leurs voies, les élus de Besançon maintenant, dont Ludovic Fagaut, ont écrit au directeur de l’établissement pénitentiaire ainsi qu’au ministre de la Justice fin août dernier.

« France 2030 » : 40 millions d’euros pour accompagner des projets stratégiques en Bourgogne Franche-Comté

Ce lundi 3 octobre, en présence du secrétaire général pour l’investissement en charge de "France 2030", Bruno Bonnell, le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Fabien Sudry, et la présidente de Région, Marie-Guite Dufay, ont signé, aux côtés de Bpifrance et de la Banque des Territoires, la convention régionalisée du plan "France 2030", qui mobilise 1 milliard d’euros de fonds publics à l’échelle nationale et 42 millions d’euros pour le territoire de Bourgogne-Franche- Comté, selon un principe de parité : 1€ investi par l’État pour 1€ investi par la Région.

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.8
ciel dégagé
le 04/10 à 15h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
73 %

Sondage