Maintenance SNCF : Vidalies mise sur la "transparence" face au "divorce" avec les usagers

Publié le 05/02/2016 - 18:26
Mis à jour le 05/02/2016 - 18:29

Le secrétaire d'État chargé des Transports, Alain Vidalies, a affirmé ce vendredi 5 février 2016 miser sur la "transparence" des opérations de maintenance du réseau SNCF, en estimant qu'un "divorce" avait pu s'installer avec les usagers en la matière.

PUBLICITÉ

Des emplois créés

La maintenance ferroviaire, « c’est pratiquement 5 milliards (d’euros, ndlr) de travaux sur le réseau chaque année et c’est une priorité au point que c’est un des seuls secteurs où l’on crée des emplois – 350 créés cette année, 500 l’année dernière« , a-t-il déclaré lors d’un déplacement sur un chantier de maintenance des voies près de Villeneuve-sur-Yonne (Yonne). « Il y avait une sorte de divorce entre cette réalité et ce sentiment que recevaient nos concitoyens et la seule réponse, dans ce cas, c’est la transparence« , a-t-il ajouté. 

Une carte interactive de maintenance

Depuis ce vendredi, une carte interactive sur le site de SNCF Réseau présente
au grand public les opérations de maintenance réalisées le mois précédent sur chaque ligne ferroviaire. A partir de juillet, cette carte permettra de connaître les travaux prévus chaque semaine. « Naturellement, la catastrophe de Brétigny, les accidents graves de Denguin, d’autres aussi, sont révélateurs d’une situation dont on est bien conscient, qui est l’état de vieillissement du réseau« , la grande vitesse
ayant été privilégiée « pendant quelques décennies« , selon M. Vidalies.

Le 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge, sept personnes avaient été tuées et
des dizaines d’autres blessées dans un déraillement de train, en raison d’une
éclisse – pièce de métal qui maintient dans l’axe deux rails consécutifs –
défectueuse. Un an plus tard, le 17 juillet 2014, un train express régional avait heurté à Denguin un TGV reliant Tarbes à Paris, faisant 40 blessés dont quatre
graves. Une collision due à un signal passé au vert, ayant conduit le TER à se mettre en mouvement alors qu’il aurait dû rester à l’arrêt.

« Ces accidents-là ont renforcé la conscience de (la nécessité) de prendre le problème à bras le corps« , a poursuivi le secrétaire d’État. En 2016, 4,9 milliards d’euros seront consacrés à la maintenance, « soit 200 millions d’euros de renouvellement de plus qu’en 2015« , a-t-il précisé.

De nouveaux travaux

Quelque 1.500 chantiers sont programmés, 1.000 km de voies et 480 aiguillages renouvelés, dont plus de 175 en Ile-de-France. SNCF Réseau (ex-RFF) s’est notamment engagé à se doter d’un quatrième train-usine, « spécifique aux zones denses comme l’Ile-de-France, qui devrait être opérationnel dès l’année prochaine« , s’est félicité M. Vidalies.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Nouveau ! • Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.55
ciel dégagé
le 14/10 à 12h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1012.05 hPa
Humidité
55 %

Sondage