Manifestations : l’Université de Franche-Comté ‘garantit le bon déroulement des examens’

Publié le 02/05/2018 - 12:59
Mis à jour le 02/05/2018 - 13:00

Au regard des annonces de manifestations prévues pendant les examens se déroulant du 02 au 04 mai 2018 à l'UFR et SLHS, l’Université de Franche-Comté annonce dans un communiqué avoir "pris des mesures afin de garantir le bon déroulement des examens."

etudiants_medecines_3_octobre_2017.png
© CREAT Besançon
PUBLICITÉ

Près de 1500 étudiants passent leurs examens pendant ces journées au sein de l’UFR SLHS. Le personnel de l’université et des équipes de sécurité sont « mobilisés » et « s’assurent que seuls les étudiants inscrits pour composer lors de ces sessions et le personnel puissent accéder aux différents sites. »

A travers ces mesures, l’université « tient à ce que les étudiants qui se sont investis pour réussir leurs examens ne soient pas pénalisés par des perturbations« . Elle se dit également « consciente de l’importance que revêt cette période pour l’ensemble des étudiants » et  « œuvrer ainsi pour assurer calme et sérénité.« 

« L’université est un lieu d’expression où toutes les opinions et les sensibilités ont leur place dans le respect d’autrui » conclut le communiqué. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.61
partiellement nuageux
le 23/05 à 3h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1020.58 hPa
Humidité
92 %

Sondage