Alerte Témoin

Marie-Guite Dufay s'oppose à la fermeture de centres AFPA en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 23/10/2018 - 14:15
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:34

Quatre centres AFPA en Bourgogne Franche-Comté sont sur la sellette dans le cadre d'un vaste plan de restructuration des centres AFPA en France. Pour la présidente de Région, Marie-Guite Dufay,  "l’AFPA est des organismes de formation les plus importants de notre région."

Les centres menacés de fermeture sont ceux de Grand Charmont, Nevers, Le Creusot et Quetigny.

"L’AFPA est des organismes de formation les plus importants de notre région. En Bourgogne-Franche-Comté, des milliers de demandeurs d’emploi ont été formés dans ses centres depuis la création de cet organisme", souligne la présidente de Région dans un communiqué. "C’est un des premiers partenaires de la Région, qui s’appuie sur les compétences de ses formateurs et de son personnel pour permettre aux demandeurs d’emploi de notre région de réussir leur reconversion, et aux entreprises de trouver les compétences dont elles ont besoin."

"C’est un mauvais coup porté aux demandeurs d’emploi et aux entreprises"

Pour Marie-Guite Dufay, "Apprendre ainsi la fermeture de quatre centres de notre région n’est pas acceptable". "C’est un mauvais coup porté aux demandeurs d’emploi et aux entreprises, qui ont besoin du maillage territorial de l’AFPA, afin de permettre à chacun de pouvoir se former près de chez soi", souligne-t-elle.

Infos +

Dès l’annonce de ces projets de fermeture, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a demandé à la directrice générale de l’AFPA, Pascale d’Artois, et à son président, Jean-Pierre Geneslay, l’ouverture d’une concertation immédiate avec la Région et les élus locaux, et, dans l’attente, un moratoire sur la fermeture de ces sites.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.79
partiellement nuageux
le 25/05 à 12h00
Vent
5.34 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
34 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune