Martinez (CGT) appelle les syndicats à lutter contre les replis nationalistes

Publié le 12/05/2019 - 17:45
Mis à jour le 12/05/2019 - 17:45

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a appelé ce dimanche 12 mai 2019 les syndicats européens et internationaux à "lutter" contre les replis nationalistes, considérant qu'ils "ne vont pas toujours dans le bons sens".

CGT
©CGT
PUBLICITÉ

« Nous avons intérêt à lutter, en tant que syndicalisme, contre tout repli nationaliste », a-t-il déclaré à Dijon, lors d’une conférence syndicale internationale, organisée par sa confédération à la veille de son congrès qui doit s’achever vendredi. « Or, a-t-il ajouté, dans le syndicalisme international, européen, il y a une dérive (consistant) à se dire +Chez nous, c’est pas si mal que ça, on verra à s’occuper des autres plus tard+ ».

« On ne  maintient pas de forteresse au milieu du désert »

« Avec le phénomène de migration, de migrants, qui existe aujourd’hui en Europe, je trouve que le syndicalisme ne va pas toujours dans le bon sens », a critiqué le leader syndical, devant un parterre de responsables syndicaux venus du monde entier.

« Il n’y aura pas de syndicalisme (…) si autour de nous, il y a des reculs sociaux importants, il y a de plus en plus d’exploitation. On ne  maintient pas de forteresse au milieu du désert », a encore lancé le dirigeant, qui doit être reconduit à la tête de la CGT vendredi.

Il a invité les syndicats internationaux à plus de « solidarité » et de « vigilance ». C’est une « critique » adressée aux fédérations européennes et internationales, qui « banalisent » et « oublient de sonner le tocsin quand un ou une camarade, quel que soit le pays où il est ou milite, est frappé sur sa liberté d’agir syndicalement ».

En outre, Philippe Martinez a relevé que « l’avenir du syndicalisme international passera par un syndicalisme et des relations syndicales indépendantes de calendriers d’entreprises et d’Etat ». « Nos relations sont beaucoup trop organisées selon le rythme des Etats — à travers des G7, G20 ou des lois — ou à travers un calendrier d’entreprises« , a-t-il encore relevé, invitant les syndicats à avoir « leur propre agenda revendicatif et de luttes ».

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.46
ciel dégagé
le 16/10 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage