Match décisif de l'ESBF face à Issy : comment se sont préparées les joueuses ?

Publié le 20/04/2018 - 15:37
Mis à jour le 20/04/2018 - 15:45

Dans le cadre du match pour la demi-finale des playoffs entre l’ESBF et Issy-Paris, qui se jouera ce vendredi 20 avril 2018 à la capitale, Philippe Monnier-Benoît, préparateur physiques des joueuses, livre ses secrets pour entamer le match dans les meilleures conditions…

 ©
©

"Si on gagne ce soir, c'est la demi-finale et un ticket pour la coupe d'Europe" explique Philippe Monnier-Benoît, préparateur physique des Bisontines depuis déjà quatre saisons. Alors pour lui, pas question d'amener les joueuses à Paris dans de mauvaises conditions.

Gommer la fatigue

Plutôt que de les épuiser avec de gros exercices de musculation, tout a été fait pour que les Bisontines arrivent ce soir à la capitale "dans le même état de fraîcheur que samedi dernier". Lors de ce fameux match aller que les joueuses de l'ESBF avait emporté de cinq buts. "Elles se sont oxygénées dehors avec quelques footings et de la musculation légère" détaille le doctorant en sport. "Elles ont aussi pris quelques saunas et bains froids pour bien récupérer du match de vendredi".

Gommer la fatigue et reprendre les mêmes bases. Pas de préparation supplémentaire donc. Ce qui est logique, puisque comme souligne Philippe, "on ne peut pas accomplir de miracles en une semaine". Pour lui, le travail se fait au contraire tout au long de l'année. En accompagnant individuellement chaque joueuse et en lui préparant un "programme spécialisé selon ses besoins".

Empêcher les blessures

"Selon les situations, il n'y a pas toujours besoin de les faire s'entraîner comme des brutes ; parfois, une fille qui manque de rythme demandera du repos plutôt que d'avantage d'activité." Et si ce concept peut sembler contre-intuitif, il empêcherait une forme de 'surmenage des muscles".

Le préparateur pysique précise : "même si mon rôle est d'apporter les joueuses dans leur condition optimale, ça passe d'abord par ne pas les laisser se blesser." Lors de la victoire sur Issy samedi dernier, Raphaëlle Tervel pouvait compter sur 20 de ses 21 joueuses. Et le résultat a été sans appel, même si arraché à la sueur et à la hargne. 

Alors si ce soir les joueuses arrivent sur le terrain dans la même forme qu'au match aller, il ne reste plus qu'à espérer que leur virtuosité et leur envie de gagner fasse le reste. Et qu'elles nous offrent une seconde demi-finale d'affilée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Zoom sur les Francs-Comtois qui disputeront les JO de Paris 2024

Au total ils seront huit athlètes originaires de la région Franche-Comté à prendre part aux prochains Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Voici les portraits des athlètes à suivre lors de la compétition qui aura lieu du 26 juillet jusqu'au 8 septembre 2024 dans la capitale française. 

En images – Les 50 ans du Dojo Franc-comtois à Besançon

C’est dans un pôle sportif des Montboucons à Besançon particulièrement chaud que le club de judo historique bisontin, le Dojo Franc-comtois, a célébré ses 50 ans samedi 29 juin 2024. En présence d’au moins 425 judoka, les nombreux visiteurs et parents d’élèves ont pu assister notamment au passage des ceintures et à des démonstrations de plusieurs disciplines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.21
peu nuageux
le 15/07 à 09h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
72 %