Mineurs étrangers isolés : "Ce sont des enfants qu'on abandonne" s'insurge la France insoumise

Publié le 09/10/2023 - 14:31
Mis à jour le 09/10/2023 - 15:05

Suite à l'évacuation des mineurs isolés sur le parking d'Arènes à Besançon, la France insoumise Besançon s'est exprimée sur la situation des mineurs isolés étrangers dans le département du Doubs, dans un communiqué de presse lundi 9 octobre 2023. 

 ©
©

"Voilà la triste et immonde réalité des politiques anti-migrant.es que porte le département du Doubs dans la droite ligne du climat ambiant nauséabond véhiculé par l’extrême droite et auquel les réactionnaires de droite et de la macronie se rallient", a déclaré la France insoumise.

"Un nouvel épisode traumatisant pour ces jeunes"

Selon les membres, ces enfants "étaient installés dans un campement sur le parking d’Arènes à Besançon depuis le 30 septembre", suite au "refus du département du Doubs de reconnaître leur minorité". Pour rappel mercredi 4 octobre, le campement a été évacué par la police municipale de Besançon. "Si personne ne peut contester que cette situation de précarité ne pouvait durer, cette expulsion est un "nouvel épisode traumatisant pour ces jeunes", relatent les insoumis.

"En France, 7ème puissance mondiale, ne peut-on pas traiter des hommes, des femmes et en l’espèce des enfants avec plus d’humanité ?", ont-ils ajouté. "Ni mineur pour le département, ni majeur pour l’État quand ils sollicitent le 115 pour obtenir un hébergement d’urgence, ils sont abandonnés à la rue par nos institutions", a déclaré la France insoumise. Une situation jugée "intolérable et indigne".

"La situation à Besançon et dans le Doubs, n’est pas un cas isolé"

Si les enfants sont actuellement à l'abri, la France insoumise rappelle qu'ils vont être prochainement accueillis dans un lieu destiné aux populations à Paris cette semaine. Cependant, "les structures d’accueil saturées, ces enfants seront donc à nouveau à la rue dans les prochains jours", ont alarmé les membres.

"La situation à Besançon et dans le Doubs, n’est pas un cas isolé", ont-ils informé. Cette situation "relève de choix politiques que nous dénonçons". "Migrer n’est dans la plupart du temps pas un choix, c’est le plus souvent un arrachement", ont-ils ajouté. "Ces femmes, ces enfants bravent tous les dangers dans l’espoir de survivre".

Un appel solennel au Préfet et au Département du Doubs

Face à cette situation, "notre devoir est de cesser ces politiques libérales qui détruisent les économies des pays du Sud, déstabilisent des régimes et détruisent notre écosystème". Les membres se tiennent ainsi  "aux côtés de ces enfants et des associations et collectifs qui les accompagnent et les entourent".

Selon les membres de la France insoumise, "l’État et le département doivent cesser de se défausser sur ces citoyennes qui compensent les manquements de nos institutions". C’est pourquoi, les membres demandent solennellement à l’État par l’intermédiaire du Préfet et au département du Doubs "de faire en sorte que ces enfants soient mis à l’abri urgemment et durablement !", ont-ils conclu.

La maire de Besançon avait elle aussi lancé un appel

Pour rappel, la maire de Besançon avait indiqué avoir envoyé deux lettres le 5 octobre, au Département du Doubs et à la Préfecture. À l'intérieur de ces écrits, elle avait expliquée avoir dû "prendre en urgence des mesures humanitaires temporaires et partielles" afin d’héberger pour une nuit une partie des jeunes à la rue. L'élu avait demandé aux institutions de prendre des dispositions.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.86
légère pluie
le 21/05 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
64 %