Miss France : Mathilde Klinguer ne souhaitait pas porter la couronne

Publié le 18/12/2017 - 06:51
Mis à jour le 18/12/2017 - 21:37

Alors qu'elle faisait partie des favorites, Miss Franche-Comté n'a pas été sélectionnée parmi les douze finalistes samedi soir lors de l'élection Miss France 2018 à Châteauroux. Lors de l'entretien de présélection quelques jours auparavant devant un jury, elle a déclaré qu'elle ne souhaitait pas devenir Miss France.

capture_decran_2017-12-18_a_06.26.15.jpg
Mathilde Klinguer est originaire de Pont-de-Roide © instagram Mathilde Klinguer off
PUBLICITÉ

Surprise, déception. De nombreux téléspectateurs et supporters de Miss Franche-Comté,  et notamment à Pont-de-Roide d’où elle est originaire, n’ont pas compris pourquoi Mathilde Kinguer ne faisait pas partie des 12 finalistes.  Le magazine Paris-Match l’avait même placée dans le Top 10.

L’explication vient de Miss Franche-Comté, elle-même. Ce dimanche 17 décembre 2017, elle s’en explique sur les réseaux sociaux par souci de transparence.

« Je leur ai répondu que je ne souhaitais pas porter la couronne » 

« Bonjour à tous, je tenais à remercier du fond du cœur toutes les personnes qui m’ont soutenue. J’ai conscience que votre déception est grande et je vous dois d’être transparente. Lors de l’entretien de présélection des 12 finalistes mercredi dernier, le jury m’a demandé si je me voyais avec la couronne de Miss France. Avec sincérité, et après mûre réflexion, je leur ai répondu que je ne souhaitais pas porter la couronne, mais que mon désir était d’offrir, malgré tout, à ma région un classement« 

Mathilde Kinguer ne souhaiter pas sacrifier une année de sa vie  sera toutefois heureuse d’honorer son titre de Miss Franche-Comté : « Je suis fière et heureuse de porter les couleurs de la Franche-Comté, c’est avec grand plaisir que j’irai à votre rencontre tout au long de l’année« 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

L’hommage aux trois militaires « pourrait se faire » à Besançon en présence de la ministre des Armées

Mise à jour à 18h14 • Trois militaires français appartenant au 19eRG de Besançon sont décédés accidentellement dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, selon l’Etat-Major des Armées. Un hommage leur sera rendu la semaine prochaine. La Ville de Besançon annonçait le mercredi 24 juillet 2019 mais le 19 Régiment du Génie précise que "rien n'est encore arrêté pour l'instant sur le lieu et la date".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.76
couvert
le 20/07 à 15h00
Vent
5.4 m/s
Pression
1014.2 hPa
Humidité
39 %

Sondage