Municipale 2020 : les mesures de Karim Bouhassoun en matière d’alimentation et d'agriculture

Publié le 20/12/2019 - 10:57
Mis à jour le 20/12/2019 - 10:57

Le mardi 17 décembre 2019, Karim Bouhassoun, candidat à l’élection municipale 2020 accompagné de membres du mouvement Bisontines – Bisontins, a présenté des mesures matière d’alimentation saine et locale et d’agriculture urbaine, mesures qui reposent sur six piliers.

Karim Bouhassoun © Hélène Loget
Karim Bouhassoun © Hélène Loget

Voici les mesures mises en avant : 

  • Un nouveau contrat avec les ruralités pour une relation dynamique et "gagnant-gagnant en conformité avec les objectifs de la COP25". L’objectif est de reconnecter les citadins à la terre, de progresser vers une plus grande autosuffisance alimentaire avec des produits sains et locaux, de lutter contre la privation des aliments et de sols".
  • Le soutien à la création de micro fermes bio intensives, "sans intrants issus du pétrole ou chimiques, sur le site des Vaites en remplacement du projet Immobilier".
  • L’objectif de 50% de produits bio et/ou locaux dans les cantines des écoles d’ici 2026. "La cuisine centrale devra dans le cours du mandat s’approvisionner dans ce sens et produire des plats préparés avec les conseils de diététiciens et « proches du fait maison » (fruits et légumes provenant de jardins bio locaux ou des ENIL et respectant la saisonnalité des produits).
  • Le lancement d’une régie agricole municipale pour augmenter la production maraîchère notamment. "Afin de permettre une concentration des activités des maraîchers sur le travail de production, une régie municipale sera mise en place, à l’instar de Toulouse, où 220 hectares sont gérés en bio".
  • Un appel à projet pour "la création de réseaux de fermes urbaines biologiques intégrées dans le système écologique local avec un projet pédagogique, d’animation et de loisirs sur le lien entre alimentation et environnement. Les fermes urbaines offriront des jardins individuels et collectifs : maraîchage, petit élevage, arbres fruitiers… Elles auront pour fonction de produire suffisamment de produits bio et locaux pour fournir la restauration collective".
  • Augmenter la consommation de produits locaux dans l’agglomération "en
    passant de 3% de légumes produits localement à 20% à l’horizon 2026, sous l’égide de la régie municipale et avec la contribution des fermes urbaines. En passant du « projet » à l’action dans le cadre du plan d’alimentation territorial de Besançon, et grâce à des outils de transformation économique recentrés sur le territoire, tels que les légumeries, les abattoirs".
  • "Rafraîchir, reverdir la ville et utiliser des matériaux biosourcés avec un
    programme de végétalisation des toitures de bâtiments publics ou privés, en complément de la végétalisation des places publiques et des grands
    boulevards. Ce programme pourra être intégré dans le réseau et le savoir-faire des fermes urbaines".
  • Interdire le glyphosate et les pesticides autour des habitations. "Il s’agit de prendre par arrêté une décision d’interdiction des produits phytopharmaceutiques pouvant impliquer un danger pour la santé et de mener de front le combat politique pour une évolution de la loi dans ce sens".
    (Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.3
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.42 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
98 %

Sondage