Alerte Témoin

Nos week-ends de "Petit Confiné" en images

Publié le 07/04/2020 - 19:00
Mis à jour le 07/04/2020 - 19:01

Nos photos •

Ce beau week-end printanier, c’est confiné que nos élèves l’ont passé ! Qu’ont-ils fait pendant ces deux jours ? Comment ont-ils occupé leurs journées et surtout qu’en ont-il pensé ? Une nouvelle fois, ils se livrent dans leur journal "Le Petit Confiné".

Gabin

Parlons un peu du week-end, on m’a souvent dit :
« Regarde dehors, tu y verras beaucoup de belles choses ! »  Et bien,  ce week-end, j’ai fait quasiment que ça, regarder dehors et j’ai vu qu’il n’y avait personne…
Bon, tout ça pour dire que j’ai observé des plantes tout le week-end avec mon père. Et puis nous en avons discuté. Ce fut au final un week-end passionnant, comme quoi ils avaient raison.

© Gabin

Hong-Zhong

« Mon week-end est passé vraiment rapidement surtout grâce aux jeux… Je suis vraiment content d’avoir pu utiliser le shadow parce que sinon je me serais ennuyé. Mais ce qui m’a le plus occupé, ce sont les mangas animés. Ce samedi, j’ai appris que pendant le confinement il aurait beaucoup de sorties et de suite d’animés.  En ce moment je regarde Sakura chasseuse de cartes et ça n’a pas trop changé depuis la version de 1998.  Puis je regarderai les autres suites comme fruits basket, ascendance of a bookworm, violet evergarden ou evangelion 3.0+1.0.

Et puis, il y a aussi autre chose qui a fait que mon week-end a filé très vite : c’est parce que je me suis réveillé très tard,  entre 10h et  midi  et que je me couchais tôt - vers  20 heures. Oui, pour moi c’est très tôt car j’ai pour habitude de me coucher après minuit. Je pense que je vais continuer comme ça. Mes journées vont passer très vite et je m’ennuierai pas.  C’est comme ça que mon confinement passe…  J’ai quand même une petite envie de revenir au collège car travailler à la maison ce n'est vraiment pas très motivant… »

Thibaud

« Ce Week-end était le meilleur week-end de toute ma vie… Rien à faire, s’ennuyer et dormir... Vraiment, pourquoi fait-il si beau alors qu'on ne peut pas sortir ? J’ai l’impression d’être enfermé chez moi, j’aurais aimé être prisonnier dehors. J’ai fait beaucoup de choses ce week-end, comme…  Je crois que ces trois petits points résument mon activité pendant ces deux jours. On a quand même un peu de distraction avec les fourgons de CRS qui passent de temps en temps devant chez nous. En plus, nous avons la chance - je ne sais pas si on peut dire chance - d’avoir un parc ensoleillé juste devant chez nous, mais bien sûr… il est fermé ! »

Logy

« Pendant le week-end, je me réveille à 9h30.  Je prends mon petit déjeuner. L'après-midi, je commence à travailler et une fois que j'ai terminé,  je dessine ou je révise.  Je fini ma journée avec un livre. »

@Logy

Maelle

« Durant le confinement, je travaille moins longtemps en week-end qu'en semaine pour faire une différence, je travaille donc entre une heure et une heure trente par jour pour les travaux à faire pour le collège ainsi que une heure pour le conservatoire. J'écoute de la musique, j'en profite aussi pour faire du sport, je joue au badminton avec ma famille. Je prends aussi régulièrement des nouvelles de mes ami(e)s et de ma famille en leur téléphonant. »

maelle

Lina

« Moi, pour m’occuper pendant le week-end, je fais à manger, je fais le ménage. Je fais aussi un peu de sport. Mais je passe la plupart du temps sur mon téléphone : je passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux (Instagram, Snap). Je regarde énormément  de vidéos sur Youtube, beaucoup sont en anglais ou en mahorais.  Je mange aussi tout le temps ! Parce que parfois, on n’a tellement rien à faire qu’il ne nous reste que la nourriture à portée de main.
Je pense aussi beaucoup. Je réfléchis beaucoup. Je me pose beaucoup de questions. En fait, je suis assez angoissée…"

@Lina

Raphaël

@Raphaël

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’Université Bourgogne-Franche-Comté sélectionnée pour créer un institut international

Dans le cadre du troisième Programme d’investissements d’avenir, l’Université Bourgogne-Franche-Comté a été sélectionnée pour mettre en place le projet UBFC International Graduate Institute - "UBFC-Integrate". Doté d’un financement de 14,4 millions d’euros, ce projet installera à terme dans la région un institut international qui devra favoriser la formation par la recherche de très haut niveau, intégrant le master et le doctorat.

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (dernier chapitre)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 9)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 8)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

Reprise des cours au collège de Châtillon-le-Duc : le coup de gueule d’un père de famille…

Désemparé, le père d'un élève de 12 ans, scolarisé en 5e  au collège de Châtillon-le-Duc, nous a contacté pour nous faire part de son inquiétude sur l'avenir de son fils qui "n'a pas eu cours de français depuis trois mois" et ne retournera à l'école que "deux jours et demi" jusqu'à la fin de l'année. Contactée, l'inspection académique du Doubs lui répond...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.93
    partiellement nuageux
    le 06/07 à 0h00
    Vent
    2.1 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage