Nouveau cas de mortalité piscicole à Refrain

Publié le 19/06/2013 - 16:30
Mis à jour le 19/06/2013 - 16:32

Un nouveau constat de mortalité piscicole a été signalé à l’aval de l’usine hydroélectrique du Refrain. Les alevins seraient les plus touchés. Le Préfet du Doubs et du Président du Conseil général du Doubs rappellent dans un communiqué qu'ils restent mobilisés.

dsc_1932.jpg
@carvy

Dans le Doubs

PUBLICITÉ

Selon de premiers éléments, cette situation serait liée à une panne au sein de l’usine. Le préfet a demandé un rapport circonstancié à l’exploitant pour connaître les raisons de cet incident. « En janvier dernier, des événements similaires entre les barrages du Refrain et du Châtelot avaient justifié une réunion en urgence des tous les partenaires concernés, en souspréfecture de Montbéliard », précise le communiqué.

Un protocole d’expérimentations des débits et des éclusées avait alors été mis en place. « La collecte de l’ensemble de ces données servira à alimenter le futur règlement sur l’eau qui sera revu en 2014 », apprend t-on.

Des réunions de travail pour dégager des pistes d’action

Plan de modernisation des bâtiments d’exploitation, refonte des plans d’épandage, optimisation du réseau des eaux usées, construction / modernisation des stations d’assainissement, actions pédagogiques, transmission des bonnes pratiques… bon nombre de questions sont abordés comme ce mercredi 19 juin par les autorités suisses et françaises dans le cadre du cycle de réunions de travail avec les exploitants.

En outre, la prochaine réunion autour de la conférence Loue et rivières comtoises aura lieu le 5 juillet. Ce « sera un moment important pour suivre l’état de nos rivières, dresser le bilan sur les actions engagées et à venir, établir les axes de travail à développer et bâtir ensemble des solutions pérennes. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.12
ciel dégagé
le 20/09 à 15h00
Vent
6.13 m/s
Pression
1020.21 hPa
Humidité
44 %

Sondage