Nouvelle grève Ginko : la position de la direction de "Besançon Mobilités"

Publié le 12/04/2016 - 18:39
Mis à jour le 13/04/2016 - 14:10

Le mouvement de grève entamé le 31 mars 2016 contre la loi travail El Khormri prend une nouvelle tournure. Jusqu'ici, seule la CFDT appelait à la grève. A partir de ce mercredi 13 avril 2016, la CGT entre dans le mouvement avec une revendication supplémentaire sur les salaires suite à l'échec de la négociation annuelle obligatoire. La direction de Besançon Mobilités explique qu'elle a pourtant fait des propositions en début d'année.

dsc_4707.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

Un nouveau préavis de grève, qui court jusqu’au 12 juillet (CFDT), a été déposé. En plus de demander le retrait de la loi sur le Travail, les syndicats (CFDT + CGT) réclament une augmentation de 5 % des salaires pour le personnel roulant et du centre de maintenance. Ils souhaitent, que certaines primes, tout ou partie, soient basculées en salaires, ce qui serait plus avantageux pour la retraite ou le 13e mois.

Le direction de Besançon Mobilité (groupe Transdev) admet qu’il y a des points de blocage. Les dernières négociations annuelles obligatoires se sont soldées par un PV de désaccord fin février. « Nous avons pourtant fait des propositions pour l’amélioration des conditions de travail, pour les salaires – + 0,2% de la valeur du point – et une prime pour les traminots. Nous avons proposé une revalorisation du remboursement des repas ou encore le passage de 30 à 50 % de la prise en charge par l’employeur de la mutuelle, etc. nous avons fait face à un rejet systématique. Nous avons le sentiment d’avoir fait le maximum… « explique-t-on aux ressources humaines de Ginko.

Autre problème pour la direction : les modalités de la grève. « Chaque gréviste peut faire grève à la carte, une journée, une demi journée ou 59 minutes à la 1e, 2e ou même 3e vacation, alors qu’il s’agit d’une grève continue. En plus de poser des problèmes d’organisation, cela est préjudiciable pour l’information au client…  » Besançon Mobilité avait déposé un recours à ce sujet devant le tribunal de grande instance de Besançon. Recours qui a été jugé irrecevable sur la forme ce lundi 11 avril 2016.

Voir le programme de circulation des ligne urbaines Ginko 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

Le Grand Besançon a profité de l'inauguration la voie dédiée aux modes doux de déplacement entre Pouilley-les-Vignes et Champagney - via Champvans-les-Moulins - pour présenter le nouveau service "Ginko Vélo". Une cinquantaine de vélos en location longue durée, aux couleurs de Ginko, sont actuellement en cours de livraison par la société Bisontine Proxy-Cycles qui a remporté le marché. A l'année, la location est de 20 € par mois (240 € / an) en tarif tout public et de 10 € par mois pour les détenteurs d'une carte d'abonnement Ginko. 24h après l'annonce du nouveau service, près de 150 inscriptions en ligne avaient déjà été enregistrées... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.59
légère pluie
le 16/06 à 0h00
Vent
3.46 m/s
Pression
1022.21 hPa
Humidité
98 %

Sondage