Novillars : la CGT et le personnel de la Maison d'accueil spécialisée du centre hospitalier appellent à la grève

Publié le 02/11/2022 - 15:58
Mis à jour le 02/11/2022 - 15:53

Ce mercredi 2 novembre, par voie de communiqué de presse, la CGT informe qu'un préavis de grève sera déposé pour que se tienne le mercredi 9 novembre à 13 h 30 un rassemblement de soutien devant le Centre hospitalier de Novillars "pour dénoncer les mesures pour le moins maltraitantes prises par nos tutelles".

 © maCommune.info
© maCommune.info

Depuis près de deux ans, le centre hospitalier de Novillars subit des injonctions de l’ARS pour prendre en soin à la Maison d’accueil spécialisée (MAS) des patients identifiés comme "cas complexes", patients atteints de troubles du spectre autistique, et plus largement de troubles neuro-développementaux. Ceux-ci mettent en difficulté de façon récurrente et avec une grande intensité autant les autres résidents que les équipes de soins qui les accompagnent.

Malgré des avis médicaux défavorables et des tentatives répétées d’inclusions infructueuses, le centre hospitalier de Novillars se retrouve contraint d’accueillir ces deux patients dans une structure non adaptée à leur profil et met en lumière indirectement l’absence d’établissements appropriés sur notre territoire national.

50.000 € sur les 250.000 € demandés

Devant cette obligation, la direction a sollicité auprès de l’ARS des moyens supplémentaires pour la mise en place d’une prise en charge spécifique de ces patients, mais celle-ci n’a octroyé que 50.000 euros sur les 250.000 euros demandés. Cette absence de moyens corrélée à une MAS déjà fragilisée par un sous dimensionnement de ses équipes soignantes n’est pas sans effet sur la qualité de vie des résidents et sur les conditions de travail des professionnels.

Les situations de violence sur d’autres résidents et sur les professionnels de santé se multiplient. Les agents ne parviennent plus à maintenir les activités thérapeutiques et le sous-effectif chronique ne permet plus de garantir la sécurité des résidents et des professionnels. Cette insécurité croissante majore les troubles du comportement et les angoisses des autres résidents, et provoque légitimement de vives inquiétudes pour leurs familles.

Du coté des professionnels de la MAS, les conséquences ne se font pas attendre et les démissions et demandes de mutation affluent à la direction des ressources humaines, dans un contexte institutionnel déjà fragilisé par des fermetures de lits et par une pénurie de personnels soignants.

Au regard des moyens alloués, cette organisation des soins est également malmenante pour ces deux patients identifiés "cas complexes" qui se voient hospitalisés régulièrement en séjours de rupture dans les unités psychiatriques du CHN, faute de pouvoir être pris en soin de façon adaptée à la MAS. En effet, la direction reste en incapacité de mettre en place des organisations de travail pérennes et sécurisées pour les résidents et pour les professionnels.

Une situation qui "accentue le risque de désertification"

Dans une situation d’insuffisance en personnels soignants et de difficultés prégnantes pour les directions à attirer et fidéliser leurs professionnels, cette situation qui perdure depuis plusieurs mois accentue le risque de désertification des établissements médico-sociaux et sanitaires. Les difficultés rencontrées par la MAS concernent désormais l’ensemble des professionnels du CHN au regard de l’absentéisme croissant qu’il faut suppléer et du nomadisme des patients concernés dans les différentes unités psychiatriques.

À la demande conjointe des personnels de la Maison d’accueil spécialisée du centre hospitalier de Novillars et de la CGT, un préavis de grève sera déposé pour que se tienne le mercredi 9 novembre à 13 h 30 un rassemblement de soutien devant le CHN pour nos collègues, pour les résidents et leurs proches, ainsi qu’une conférence de presse pour dénoncer les mesures pour le moins maltraitantes prises par nos tutelles.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

3677 : le nouveau numéro vert pour signaler les maltraitances animales

Le Conseil nationale de la protection animale (CNPA) a lancé ce lundi 24 juin 2024, un nouveau service téléphonique permettant de simplifier les signalements de maltraitance animale. Celui-ci devrait permettre de venir en aide aux personnes souhaitant signaler un cas de maltraitance animale mais ne sachant pas comment s’y prendre, en les orientant rapidement vers le bon interlocuteur.

Faites le choix de l’armée !

Avec 117 spécialités dans 16 domaines d’activité, l'armée de terre offre de nombreuses opportunités de formation et de métier dans l’aérocombat, l’artillerie, le combat blindé, les forces spéciales, le génie, le BTP ou les risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique, l’infanterie, l’informatique, la logistique et le transport, la maintenance, le renseignement, la restauration, la santé, la sécurité et la prévention, l’administration et les services, l’enseignement, la recherche, ou encore la musique.

Passage de la flamme : la préfecture recommande d’anticiper ses déplacements

Du 26 juillet au 11 août, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Avant cela, le relais de la flamme fera étape dans le Doubs le 25 juin 2024. Afin de garantir un bon déroulement de l’événement tout en limitant les perturbations que celui-ci est susceptible d’engendrer, la préfecture du Doubs incite d’ores et déjà la population à prendre quelques précautions.

À Besançon, une haie d’honneur pour accompagner le dernier relais de la flamme olympique

Pour le grand final de la journée olympique dans le Doubs et l’arrivée de la flamme dans le Parc de la gare d’eau à Besançon le 25 juin 2024, le Département a annoncé la constitution d’une haie d’honneur composée de plusieurs personnalités locales.   

Qui sont les personnalités qui porteront la flamme olympique dans le Doubs ?

Un mois avant le début des Jeux olympiques, ce mardi 25 juin, la flamme olympique traversera sept communes du Doubs, avant de rejoindre le site de célébration au parc de la Gare d’Eau à Besançon. Parmi la centaine de porteurs, cinq personnalités participeront au relais de la flamme à Pontarlier, Chaux-Neuve, Baume-les-Dames et Besançon. Qui sont-ils ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.57
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %