Nuit "calme" dans le quartier de Sens soumis à un couvre-feu

Publié le 21/11/2015 - 17:37
Mis à jour le 21/11/2015 - 17:37

La nuit de vendredi à samedi 21 novembre 2015 a été "calme" dans le quartier des Champs Plaisants à Sens (Yonne), seule zone à être soumise à un couvre-feu depuis la déclaration de l'état d'urgence, selon la préfecture de l'Yonne.

 ©
©

Un couvre feu jusqu'à 6h

"La nuit a été calme, ça s'est très bien passé", a-t-on indiqué samedi matin du côté de la préfecture, en assurant que "la population avait compris l'intérêt de la mesure". Des forces de l'ordre avaient été mobilisées dans ce quartier sensible de Sens pour faire appliquer le couvre-feu, qui interdisait à l'ensemble de la population de circuler entre 22H00 et 06H00. 

Des armes et des faux-papier

Ce couvre-feu, prévu jusqu'à lundi matin, fait suite à des perquisitions administratives menées dans la nuit de jeudi à vendredi, qui "ont donné lieu à la découverte d'armes non autorisées et de faux papiers", ainsi qu'à l'interpellation de quatre personnes dans le département. Une commerçante du quartier, prénommée Sandrine, a observé "un très grand calme" à l'ouverture de sa boutique samedi matin. "Déjà que la ZUP n'a pas bonne réputation, ça ne nous fait pas une super publicité pour attirer une nouvelle clientèle", a-t-elle regretté. 

Un quartier populaire souvent "caillassé"

Selon la députée-maire (LR) de Sens, le quartier des Champs-Plaisants représente "presque un tiers de la population" de cette ville d'environ 25.000 habitants. C'est "un quartier populaire", où se déroulent des "incidents comme des caillassages ou des feux de poubelles". Ce couvre-feu vise "la sécurisation de la population sénonaise" après les saisies d'armes et de faux papiers, avait-elle estimé.

L'état d'urgence a été décrété le 13 novembre après les attentats à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés. Dans le cadre de l'état d'urgence, aux termes de la loi de 1955, les préfets ont la possibilité d'"interdire la circulation des personnes ou des véhicules" dans certains lieux ou à certaines heures, ou d'instituer "des zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé". Ce qui permet donc la mise en place de couvre-feux.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.37
couvert
le 20/09 à 12h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
100 %

Sondage