Opération « Lycée mort » ce vendredi

Publié le 09/05/2019 - 10:00
Mis à jour le 09/05/2019 - 16:29

Le collectif inter-lycée encourage les parents d’élèves des cinq lycées publics de Besançon à"ne pas envoyer leurs enfants au lycée ce vendredi 10 mai 2019", pour montrer leur désaccord avec les réformes Blanquer.

lycee_louis_pasteur.jpg
© roman
PUBLICITÉ

Pour les professeurs du Collectif inter-lycées de Besançon, cette action « Lycée mort » est « l’opportunité aux lycéens et parents d’élèves de montrer leur désaccord et leurs inquiétudes quant aux réformes du lycée et du baccalauréat » ainsi que de montrer «leur soutien envers les enseignants mobilisés depuis plusieurs mois. »

Une « diminution de la qualité de l’enseignement » dès la rentrée

Pour rappel, le collectif dénonce « la diminution de la qualité de l’enseignement dès la rentrée 2019-2020 » :

  • « le nombre d’heures d’enseignement par élève diminue« 
  • « le nombre d’heures d’enseignement par classe diminue, ce qui réduit le nombre d’heures en effectif réduit
  • nous ignorons encore le contenu des épreuves du bac« 
  • « les enseignants auront au minimum une classe de plus, et ne pourront donc plus assurer le même nombre d’évaluations qu’avant »
  • « l’enfant aura moins d’entraînement aux épreuves du bac alors même que celles-ci se multiplient (3 sessions en 1ere et 3 en terminale) »
  • « le recours à des étudiants de seconde année de licence pour encadrer votre enfant devient possible »
  • « l’augmentation de vacataires (parfois non formés et en situation précaire) est souhaitée par le gouvernement »
  • « le nombre d’enseignants ayant un service partagé sur plusieurs établissements augmentera, selon le recteur »
  • « augmentation du nombre d’élèves par classe (dont séries technologiques) avec 35 élèves au lieu de 30, du fait de la création du tronc commun »
  • « adultes de moins en moins nombreux (suppression d’enseignants, CPE, administratifs) pour faire face aux situations à risque pour vos enfants »

Par ailleurs, le lycée Pasteur a également décidé d’alerter sur la très certaine disparition d’options : Opération « Lycée mort, Options vivantes ». Ainsi, les élèves et enseignants de ces options vont ouvrir leur porte au public l’après-midi afin de mettre en avant leur importance et leur richesse.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.38
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1015.92 hPa
Humidité
89 %

Sondage