Opération « Lycée mort » ce vendredi

Publié le 09/05/2019 - 10:00
Mis à jour le 09/05/2019 - 16:29

Le collectif inter-lycée encourage les parents d’élèves des cinq lycées publics de Besançon à"ne pas envoyer leurs enfants au lycée ce vendredi 10 mai 2019", pour montrer leur désaccord avec les réformes Blanquer.

lycee_louis_pasteur.jpg
© roman
PUBLICITÉ

Pour les professeurs du Collectif inter-lycées de Besançon, cette action « Lycée mort » est « l’opportunité aux lycéens et parents d’élèves de montrer leur désaccord et leurs inquiétudes quant aux réformes du lycée et du baccalauréat » ainsi que de montrer «leur soutien envers les enseignants mobilisés depuis plusieurs mois. »

Une « diminution de la qualité de l’enseignement » dès la rentrée

Pour rappel, le collectif dénonce « la diminution de la qualité de l’enseignement dès la rentrée 2019-2020 » :

  • « le nombre d’heures d’enseignement par élève diminue« 
  • « le nombre d’heures d’enseignement par classe diminue, ce qui réduit le nombre d’heures en effectif réduit
  • nous ignorons encore le contenu des épreuves du bac« 
  • « les enseignants auront au minimum une classe de plus, et ne pourront donc plus assurer le même nombre d’évaluations qu’avant »
  • « l’enfant aura moins d’entraînement aux épreuves du bac alors même que celles-ci se multiplient (3 sessions en 1ere et 3 en terminale) »
  • « le recours à des étudiants de seconde année de licence pour encadrer votre enfant devient possible »
  • « l’augmentation de vacataires (parfois non formés et en situation précaire) est souhaitée par le gouvernement »
  • « le nombre d’enseignants ayant un service partagé sur plusieurs établissements augmentera, selon le recteur »
  • « augmentation du nombre d’élèves par classe (dont séries technologiques) avec 35 élèves au lieu de 30, du fait de la création du tronc commun »
  • « adultes de moins en moins nombreux (suppression d’enseignants, CPE, administratifs) pour faire face aux situations à risque pour vos enfants »

Par ailleurs, le lycée Pasteur a également décidé d’alerter sur la très certaine disparition d’options : Opération « Lycée mort, Options vivantes ». Ainsi, les élèves et enseignants de ces options vont ouvrir leur porte au public l’après-midi afin de mettre en avant leur importance et leur richesse.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.16
ciel dégagé
le 14/10 à 0h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
80 %

Sondage