Ornans fait partie du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France"

Publié le 16/04/2017 - 16:01
Mis à jour le 18/04/2017 - 11:50

Pour la 19ème édition Michelin des « 100 plus beaux détours de France », la « petite Venise Comtoise »  fait son entrée dans le guide.

Ornans est désormais membre du réseau des "100 Plus Beaux Détours de France". Ce nouveau label permet à la commune de figurer dans la 19e édition du guide diffusé à 212.000 exemplaires, soit le plus important tirage de tous les guides Michelin.

"Cette petite cité de caractère est surnommée la petite Venise du Doubs en référence à ses maisons si pittoresques sur pilotis en bordure de rivière : la Loue"

Les 100 plus beaux détours de France 2017 

Ornans met ainsi en avant son côté historique et pratique pour les sportifs. La vallée de la Loue est aussi mentionnée pour les pêcheurs ou amoureux de la nature.

Créée en décembre 1998, à l’initiative de Jean-Jacques Descamps, alors maire de  Loches-en-Touraine et ancien Secrétaire d’État au Tourisme, l’association "les  Plus Beaux Détours de France", est désormais présidée par Hervé Mariton (député-maire de Crest).

En juillet 2016, Sylvain Ducret, maire d’Ornans a fait acte de candidature, après plusieurs  échanges avec les responsables nationaux. La ville va désormais bénéficier d’un label et de la promotion d’un réseau. Le maire de Crest (député de la Drôme, ancien  ministre) sera  ce mercredi 12 avril 2017 de 9h à 11h30 à Ornans pour officialiser l'adhésion de la ville. Il visitera noramment le musée Courbet avant de dévoiler une plaque d'entrée de ville des 100 plus beaux détours de France

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.25
légère pluie
le 24/05 à 21h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
88 %