Ouverture dimanche de la chasse dans le Doubs, le Jura et la Haute-Saône

Publié le 08/09/2018 - 17:47
Mis à jour le 08/09/2018 - 17:47

La chasse ouvre ce dimanche 9 septembre 2018 à 08H00 jusqu'au 28 février 2019 dans tous les départements du sud de la France et trois départements de l'Est - le Doubs, le Jura et la Haute-Saône - annonce sur son  site l'Office national de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).

Ce calendrier, fixé par arrêté préfectoral, concerne la chasse au gibier à poils et à plumes, avec quelques restrictions variant selon les départements pour certaines espèces.

"Le moral est au beau fixe, le grand gibier et le petit gibier seront au rendez-vous", a assuré samedi Henri Sabarot, président de la Fédération de chasse de Gironde, la plus importante de France avec plus de 42.000 chasseurs.

Dans le reste de la France, la chasse s'est ouverte d'abord en Alsace et en Moselle le 23 août et en Corse le 2 septembre. Elle ouvrira le 16 septembre dans les régions de la Bretagne,
Pays-de-Loire, Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Ile de France.

Les chasseurs de dix départements (Manche, Mayenne, Indre-et-Loire, Indre, Cher, Loir-et-Cher, Eure-et-Loir, Orne, Eure, Oise) devront, eux, attendre le 23 septembre pour prendre leur fusil et ceux de la Sarthe le 30 septembre.

Cette ouverture intervient quelques jours après que le président Emmanuel Macron a donné son aval pour diviser par deux le prix du permis national de chasse, qui passera ainsi de 400 euros à 200 euros. Selon la Fédération nationale des chasseurs (FNC), en 2015, la France comptait plus de 1,1 million de chasseurs pratiquants.

Fin août, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a mis en doute l'efficacité des chasseurs à lutter contre la prolifération des sangliers. "(Il y a) 700.000 sangliers abattus (par an), mais il y en a quatre millions" sur le territoire, a déclaré Mme Lambert, souhaitant "plus de chasseurs, moins de sangliers, moins de dégâts".

Dans le viseur de la présidente de la FNSEA, deux textes approuvés par le Conseil national de la chasse, qui réforment les modalités de la chasse au sanglier.  L'un allonge la période de chasse au sanglier d'un mois, et l'autre retire le sanglier des espèces "nuisibles", ce qui entraîne de facto la suppression du droit pour les agriculteurs de tirer ou faire tirer des sangliers en mars.

Les chasseurs sont pour leur part inquiets des modalités de la nouvelle gestion des espèces chassables. Dans le cadre de cette réforme, un conseil pour la gestion des espèces,
constitué de scientifiques, doit être mis en place dès octobre.

Il devra formuler "un avis et une proposition" au gouvernement. "C'est lui qui décidera du quota et du caractère chassable ou non de l'espèce", a expliqué vendredi Sébastien Lecornu, secrétaire d'État à la Transition écologique.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.68
couvert
le 22/09 à 21h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
93 %

Sondage