Pacte pour la transition : la vigie citoyenne mitigée sur le bilan mi-mandat d'Anne Vignot

Publié le 15/06/2023 - 15:00
Mis à jour le 15/06/2023 - 15:00

Ce jeudi 14 juin, à l'occasion du bilan de mi-mandat d'Anne Vignot, les bénévoles du Pacte pour la Transition de Besançon ont tiré les premiers enseignements des actions menées par la Mairie de Besançon depuis 3 ans. 

La conférence de presse donnée, le mercredi 14 juin par les représentants bisontins du "Pacte pour la Transition" avait un petit goût de conseil de classe. Et c'est le bilan mi-mandat d'Anne Vignot, maire de la Ville de Besançon depuis trois ans qui est passé au crible par les bénévoles. Un travail de longue haleine de plus de trois mois pour décrypter si les engagements qui avaient été pris par la liste d'Anne Vignot en début de mandat ont été ou sont en cours d'application.

Le "Pacte pour la Transition", une vigie citoyenne

Le "Pacte pour la Transition" a été créé pour la campagne des élections municipales de 2020. Ce dispositif impliquant les associations locales avait dressé une liste de 32 mesures axées sur "la justice sociale"et sur lesquelles les listes municipales se présentant, devaient s'engager ou non à respecter. Ce Pacte dont l'objectif est de"tracer un chemin à suivre pour la transition", instaure une vigie citoyenne "apartisane" concernant les actions de l'équipe municipale.

Trois ans plus tard, à l'heure du bilan de mi-mandat, les associations ont repris cette liste et ont comparé les engagements qui ont été respectés et ceux qui, au contraire, ont été délaissés.

L'équipe municipale "peut mieux faire"

Alors que la moyenne nationale se situe aux alentours de 3/10 concernant les engagements pris et effectivement appliqués par les listes municipales élues, Besançon se situe autour de 6/10. Un bilan "plutôt positif" qui montre que les engagements qui avaient été pris en début de mandat, ont globalement été appliqués. Pour autant, ce bon résultat "doit être relativisé" au vue des engagements "très timorés" pris par la liste d'Anne Vignot.

Dans leurs observations, qu'ils veulent formuler de façon "constructive", les bénévoles du "Pacte pour la Transition" notent des efforts dans de nombreux domaines tels que le financement éthique, la monnaie locale ou encore la restauration collective. Pour autant, le bilan à mi-mandat reste "trop insuffisant et pas à la hauteur des urgences climatiques et sociales. On en attendait davantage pour une maire écolo" résume Estelle Colin, représentante de l'association vélo Besançon qui participe au Pacte.

Un blocage de Grand Besançon Métropole et de l'opposition

Si Besançon a réalisé de grands efforts dans les domaines de la restauration collective (en proposant deux repas végétariens par semaine et en mettant en oeuvre les prescriptions de la loi Egalim relative aux produits bio) ou du financement éthique (en encourageant la monnaie locale et en limitant les emprunts aux banques "nocives"), les engagements de l'équipe municipale en matière de mobilité et d'agriculture restent incomplets.

Pour justifier ce retard, la municipalité tout comme les associations pointent du doigt le partage de compétences avec Grand Besançon Métropole "qui n'a pas la même volonté d'avancer vers la transition" mais aussi la réticence de l'opposition sur la limitation à 30km/h généralisée au centre ville, la gratuité des transports en commun ou encore la sécurisation des voies cyclables.

Infos +

  • Le site internet suivi-pacte-transition.org répertorie la synthèse ainsi que la cartographie de l'ensemble des collectivités évaluées

1 Commentaire

1)En ce qui concerne les écrans publicitaires lumineux, il serait bien de faire baisser l'intensité lumineuse, notamment l'hiver , la nuit , les jours de pluie. C'est parfois presque éblouissant. 2) Pour les vélos, a quand une piste cycle route de Gray? entre Besançon et Pirey? 3) Il serait bien d'éviter aussi le gaspillage d'eau potable, pour exemple,voilà le chantier réaliser dans la semaine : vidanger et nettoyer la fontaine de chamar (juste avant l'évenement grandeur nature) environ 100 m3 d'eau qui partent à l'égout, au lieu d'être réutiliser pour l'arrosage par exemple. Puis la remplier avec de l'eau potable. De nos jours c'est un scandale écologique de faire cela!
Publié le 15 juin 2023 à 16h56 par william bouju • Membre

Un commentaire

  • william.bouju@gmail.com dit :

    1)En ce qui concerne les écrans publicitaires lumineux, il serait bien de faire baisser l’intensité lumineuse, notamment l’hiver , la nuit , les jours de pluie.
    C’est parfois presque éblouissant.
    2) Pour les vélos, a quand une piste cycle route de Gray? entre Besançon et Pirey?
    3) Il serait bien d’éviter aussi le gaspillage d’eau potable, pour exemple,voilà le chantier réaliser dans la semaine : vidanger et nettoyer la fontaine de chamar (juste avant l’évenement grandeur nature) environ 100 m3 d’eau qui partent à l’égout, au lieu d’être réutiliser pour l’arrosage par exemple. Puis la remplier avec de l’eau potable. De nos jours c’est un scandale écologique de faire cela!

Laisser un commentaire

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.94
légère pluie
le 22/04 à 15h00
Vent
5.33 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
62 %